Ecoutez Radio Sputnik
    Le marché

    Le marché technologique, champ de bataille commercial entre la Chine et l’UE?

    © AP Photo/ Michael Probst
    Economie
    URL courte
    2131

    La Chine s’installe sur le marché nucléaire européen: pour la première fois, elle a exporté un équipement énergétique de sa propre fabrication pour une centrale nucléaire. Cette percée est réalisée alors que l’UE tente de stopper les investissements chinois dans le secteur des hautes technologies. Des experts commentent ce sujet pour Sputnik.

    La Chine montre clairement son intérêt pour les marchés européens. Le nucléaire civil en est une preuve. Pour la première fois, le pays a exporté dans l'Union européenne l'équipement énergétique pour une centrale nucléaire, un équipement de sa propre fabrication, signale le journal Renmin Ribao. Les chaufferies à basse pression ont été élaborées et produites par la société chinoise Dongfang Electric Heavy Machine Co, suivant les instructions et les standards de l'UE.

    L'équipement chinois doit remplacer celui installé sur plusieurs centrales nucléaires construites par le géant énergétique français Électricité de France (EdF). Mais le sujet est très sensible : les technologies de ce type sont considérées comme ayant une double vocation et leurs exportations de l'UE en Chine sont interdites depuis déjà plusieurs décennies.

    La percée chinoise sur le marché nucléaire s'explique par le développement prioritaire du domaine de l'énergie atomique dans le pays, estime l'expert de l'Institut chinois des relations internationales contemporaines Chen Fengying dans son commentaire pour Sputnik.

    « La percée de la Chine dans ce domaine est comparable à ses avancées sur le marché du transport ferroviaire à grande vitesse, ce qui reflète également, pour sa part, les hauts standards technologiques chinois. Le potentiel producteur de la Chine dans le nucléaire est actuellement devancé par les potentiels européen, russe et américain, et il a besoin d'une croissance continue. Dans le même temps, l'avenir de l'utilisation globale du nucléaire civil ouvre de larges perspectives et ainsi, l'espace pour le développement de la Chine dans ce domaine est très grand », signale l'expert.

    Dans cette situation, les milieux financiers européens semblent être fortement préoccupés par les intentions chinoises. Les activités dédiées pour s'imposer sur le marché nucléaire sont entreprises sur fond de tentatives de l'UE pour stopper les flux d'investissements chinois dans le domaine des hautes technologies.

    Le 14 février dernier, l'Allemagne, la France et l'Italie ont appelé Bruxelles à leur accorder le droit de bloquer l'obtention du contrôle par les investisseurs chinois des entreprises de hautes technologies. L'automne dernier, l'Allemagne s'était déjà prononcée pour de nouvelles règles du jeu. Selon le Financial Times, l'initiative pourrait devenir une réalité.

    Il s'agit en effet de barrières intentionnelles sur la voie des investissements chinois vers l'Union européenne, indique l'analyste financier Dmitri Tratas dans son commentaire pour Sputnik.

    « Il est évident que les entreprises de hautes technologies représentent un intérêt particulier. Cela préoccupe et fait peur aux trois premières économies de l'UE. D'un côté, on peut dire qu'ils défendent les marchés intérieurs. De l'autre, on peut tristement constater que des obstacles se lèvent sur la voie des investisseurs », déclare l'expert.

    Ainsi, le marché nucléaire est un exemple significatif de la rivalité sino-européenne dans le domaine technologique. L'Union européenne considère les règlements chargés de stopper les investissements chinois dans le secteur des hautes technologies comme un avantage dans ce grand jeu commercial.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Washington et Tokyo forcent la Chine à perfectionner son arsenal nucléaire
    La Chine contre le déploiement du bouclier antimissile US en Corée du Sud
    La Chine renforce ses positions sur le marché européen de l'acier
    La Chine veut devenir leader sur le marché cinématographique mondial
    Tags:
    hautes technologies, marchés, Union européenne (UE), Chine, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik