Ecoutez Radio Sputnik
    Turkish Stream: Gazprom a créé toutes les conditions pour construire sa partie marine

    Turkish Stream: Gazprom a créé toutes les conditions pour construire sa partie marine

    © Photo. TurkStream
    Economie
    URL courte
    4855192

    La construction de la partie maritime du gazoduc Turkish Stream commencera au second semestre de l'année en cours, les conditions nécessaires ayant été réunies par la société russe Gazprom, a déclaré son directeur, Alexeï Miller.

    Le géant gazier russe Gazprom a mis en place sa filiale South Stream Transport B.V. à Istanbul chargée de réaliser le projet Turkish Stream et de coordonner les travaux en Turquie. Ainsi, la société a établi toutes les conditions pour commencer la construction de la partie marine du gazoduc Turkish Stream, selon son PDG, Alexeï Miller.

    « Nous allons procéder à la construction de la partie marine du gazoduc au second semestre de l'année en cours et nous projetons de terminer la construction des deux branches de Turkish Stream d'ici fin 2019 », a annoncé aux journalistes M. Miller.

    « Sur la zone russe, nous avons fini le forage du premier microtunnel, le second étant préparé à 98,5 %, », a-t-il précisé. « Le conseil d'administration a pris la décision de fonder une filiale, South Stream Transport B.V., afin de réaliser le projet et de coordonner les travaux en Turquie. C'est une décision très importante et ainsi toutes les conditions pour faire démarrer la construction de la partie marine du gazoduc sont réunies. »

    De même, M. Miller a souligné que le projet du gazoduc était en phase de construction active et que sa réalisation se déroulait en pleine conformité avec le calendrier prévu. Les recherches hydrographiques dans les eaux turques se poursuivent, les travaux censés évaluer l'impact de la dernière partie de Turkish Stream sur l'environnement sont presque achevés, a ajouté le directeur de Gazprom.

    La Russie et la Turquie ont décidé de construire le gazoduc Turkish Stream, le deuxième gazoduc russo-turc, suite à la décision russe d'abandonner le projet South Stream provoquée par la position hostile de l'Union européenne. Toutefois, les négociations ont été suspendues en 2015 en raison d'une crise dans les relations bilatérales.

    Le gazoduc Turkish Stream doit relier la Russie à la partie européenne de la Turquie et à la frontière grecque par le fond de la mer Noire. Le tronçon sous-marin du pipeline sera long d'environ 910 km. Le coût du projet était initialement évalué à 11,4 milliards d'euros.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Le gazoduc Turkish Stream franchit une nouvelle étape
    La Russie donne le feu vert au Turkish Stream
    Gazprom bat son record d’exportations via le gazoduc Nord Stream
    Tags:
    mer, gaz, gazoduc, construction, Turkish Stream, Gazprom, Alexeï Miller, Istanbul, Turquie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik