Economie
URL courte
8445
S'abonner

En marge du Forum économique international à Saint-Pétersbourg, la Russie et l’Inde ont signé un accord général prévoyant la construction de la troisième partie de la centrale nucléaire indienne de Kudankulam. L’Inde veut acheter au moins 12 réacteurs fabriqués en Russie.

La Russie et l'Inde ont signé un accord-cadre pour la construction de la troisième partie de la centrale nucléaire en Inde.

L'accord a été signé entre la holding d'État russe Rosatom et la Corporation indienne de l'énergie nucléaire (NPCIL), le jeudi 1er juin, lors de la visite officielle du Premier ministre indien Narendra Modi à Saint-Pétersbourg.

« Nous avons réaffirmé les plans conjoints pour construire en Inde au moins 12 réacteurs de conception russe, ce qui sera une grande contribution à la mise en œuvre des plans de développement de l'énergie nucléaire du pays », a déclaré le Président russe Vladimir Poutine à la suite des négociations russo-indiennes.

Le projet de centrale nucléaire de Kudankulam prévoit de générer de l'électricité à partir de quatre réacteurs russes VVER de 1 000 mégawatts chacun. Le premier réacteur a été mis en service commercial le 31 décembre 2014, tandis que le deuxième a atteint sa puissance maximum en janvier de cette année.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Le réacteur nucléaire russe BN-800 est le meilleur selon les USA
La Russie et l'Inde préparent un placement de parité des stations de navigation
L'Inde veut acheter à la Russie cinq systèmes S-400
La Russie et l'Inde organisent de nouvelles manœuvres navales
Tags:
accord, réacteur, nucléaire, Kudankulam, Rosatom, Narendra Modi, Vladimir Poutine, Russie, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook