Ecoutez Radio Sputnik
    Gazprom

    La Russie et l’Inde pourraient lancer un projet gazier d’envergure

    © Sputnik. Maxim Blinov
    Economie
    URL courte
    82965444

    La Russie livre des millions de tonnes de gaz liquéfié à l’Inde et envisage d’élargir ses exportations en construisant des gazoducs. Ces projets pourraient engager l’Iran et la Chine.

    Le groupe gazier russe Gazprom compte lancer des livraisons de gaz vers l'Inde notamment en échangeant du gaz avec la Chine et l'Iran, a annoncé jeudi Alexandre Medvedev, vice-président de Gazprom dans le cadre de la conférence « Perspectives de la coopération énergétique Russie-UE. Aspect gazier ».

    « Nous discutons actuellement d'un projet d'envergure qui permettra de livrer du gaz en Inde en organisant des opérations d'échange de gaz entre la Russie, la Chine et l'Iran », a indiqué M. Medvedev.

    En octobre 2013, l'Inde et la Russie se sont mises d'accord pour créer un groupe d'experts chargé d'étudier la possibilité du transport direct de gaz par pipelines. Les experts ont notamment proposé d'étendre le système des gazoducs Force de la Sibérie, qui est destiné à livrer du gaz en Chine, jusqu'à l'Inde.

    Le groupe Gazprom a livré 1,7 million de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) en Inde entre 2009 et 2016. Conformément à un mémorandum signé en octobre 2016 par Gazprom et le groupe indien Engineers India, les deux pays étudient des itinéraires de livraison de gaz naturel de Russie et d'autres pays vers l'Inde. Gazprom pourrait notamment adhérer au projet de gazoduc TAPI (Turkménistan-Afghanistan-Pakistan-Inde).

    En 2015, l'Inde a consommé 50,6 milliards de mètres cube de gaz naturel dont 29,2 milliards ont été produits sur le territoire indien et 21,7 milliards ont été importés sous forme liquide.

    Lire aussi:

    Gaz : la Chine et l’Inde sont prêtes à élargir leur coopération avec la Russie
    Les exportations de gaz russe vers l’Europe augmentent de 12,3%
    Nouveau record d'exportations en Europe pour Gazprom
    Tags:
    gazoduc, gaz naturel liquéfié (GNL), gaz, Gazprom, Alexandre Medvedev, Chine, Iran, Inde, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik