Ecoutez Radio Sputnik
    Lingots d'or

    Pour quelle raison la Russie rachète-t-elle de l’or en quantité record?

    © Sputnik. Oleg Lastochkin
    Economie
    URL courte
    421785

    Depuis que les États-Unis et l’Union européenne ont introduit leurs sanctions à l’encontre de la Russie, ce pays a intensifié sa politique de rachat d’or. Sputnik a invité un expert à s’exprimer sur les raisons qui la motivent.

    De janvier à septembre 2017, la Banque centrale de Russie s’est procurée la bagatelle de 4,2 millions d’onces troy d’or pour un montant de 5 milliards de dollars (près de 4,2 milliards d’euros, selon le taux de change actuel), soit une hausse de 15% par rapport à la même période l’année précédente. Cet intérêt pour le métal précieux n’est pas nouveau: depuis l’introduction de sanctions antirusses par l’UE et les États-Unis, la Banque centrale russe achète chaque année 100 tonnes d’or, soit plus que tout autre régulateur du système bancaire au monde.

    Les raisons? Comme l’explique à Sputnik Gabriel Rubinstein, consultant financier et ex-représentant de la Banque centrale d’Argentine, les pays accumulent de l'or pour des raisons stratégiques et défensives, pour le cas où une situation absolument destructrice se produirait entre les États et entraînerait une dévaluation des devises.

    «Par conséquent, il est préférable d'avoir des lingots d'or qui formeront la base de toute autre devise ou de tout autre actif précieux à l'avenir. Cette ressource financière éternelle a une valeur réelle par rapport à d'autres actifs financiers», explique l’expert.

    Selon ce dernier, les pays croient qu'il vaut mieux avoir de l'or que des dollars: «Si vous supposez hypothétiquement que la Russie aura beaucoup de dollars et que les États-Unis voudront lui porter préjudice, la manipulation et d'autres actions entreprises par le pays émetteur le rendront possible». 

    Il convient de noter qu’au cours de ces 10 dernières années, la Banque centrale de Russie a considérablement modifié sa politique de gestion des réserves de change du pays. Ceci concerne de prime abord la diminution de la part d’euros de 40 à 26% et l’augmentation du volume d’or de 8 à 73,6 milliards de dollars.

    Lire aussi:

    Les investisseurs turcs renoncent au dollar pour l’or?
    Pourquoi la demande mondiale d'or est à son plus bas depuis huit ans
    La Turquie se tourne vers l’or au détriment du dollar
    Tags:
    devises, or, sanctions, Banque centrale de Russie (BCR), États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik