Economie
URL courte
Technologies Made in Russia (160)
1230
S'abonner

La Russie utilisera d’ici quelques années une technologie nationale de liquéfaction de gaz. Selon le ministre russe de l’Énergie, le géant gazier russe Gazprom créera cette technologie en coopération avec plusieurs entreprises et instituts.

Le groupe gazier russe Gazprom développera une nouvelle technologie de production de gaz liquéfié dans quelques années, a annoncé lundi à Saint-Pétersbourg Alexandre Novak, ministre russe de l’Énergie à l’issue d’une réunion du groupe de travail pour la substitution aux importations dans le secteur énergétique.

«La création d’une technologie russe de liquéfaction de gaz est une mission très importante. Nous avons fait des progrès notables dans ce domaine. Nous sommes persuadés que Gazprom réalisera cette mission dans quelques années», a indiqué M.Novak devant les journalistes.

Il s’agit de la technologie de production de gaz liquéfié qui sera utilisée par l’usine Baltic LNG dans la zone portuaire d’Oust-Louga (nord). Gazprom et le holding OMZ (Usines de constructions mécaniques unifiées) ont signé une feuille de route à ce sujet en 2015. En 2017, les deux sociétés ont conclu un accord sur le lancement des travaux de conception. Le projet réunit également la société Cryogenmash, l’institut Giprokislorod, le centre Gazprom VNIIGAZ et HMS Group.

À l’heure actuelle, Gazprom utilise des technologies étrangères, notamment celles de la société Shell.

Dossier:
Technologies Made in Russia (160)

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Coronavirus: deux nouveaux cas recensés en France
Un scénario militaire pour «reprendre la Crimée» à la Russie? L’Ukraine a tranché
Ce célèbre Français a perdu près de 5 milliards de dollars en 24h à cause du coronavirus
Tags:
gaz, technologies, liquéfaction de gaz, gaz naturel liquéfié (GNL), Gazprom VNIIGAZ, Giprokislorod, Baltic LNG, HMS Group, OMZ (Usines de constructions mécaniques unifiées), Gazprom, Alexandre Novak, Oust-Louga, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook