Ecoutez Radio Sputnik
    Bitcoin

    La Bundesbank dit «niet» au bitcoin et à d’autres crypto-monnaies dans la zone euro

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    Economie
    URL courte
    484

    Alors que le Bitcoin gagne en popularité sur les marchés boursiers, alors que Nicolas Maduro annonce la création de la monnaie virtuelle nationale comme salut de l'économie vénézuélienne, la Bundesbank rejette l’idée de faire circuler toute crypto-monnaie dans la zone euro.

    Selon un membre du directoire de la Bundesbank Carl-Ludwig Thiele, la possibilité de légaliser la crypto-monnaie est exclue dans la zone euro, rapporte Finanzen.net.

    «La mise en circulation par la banque centrale de crypto-monnaies, qui s'apparentent aux monnaies déjà existantes, n'est pas à l'ordre du jour», a déclaré Carl-Ludwig Thiele.

    Il a également qualifié la technologie «blockchain» de coûteuse et inadaptée aux paiements.

    Sans existence physique, la crypto-monnaie s'appuie sur un système de paiement de pair-à-pair basé sur la technologie dite «blockchain» ou «chaîne de blocs». Elle s'échange sur des plateformes spécifiques sur internet et n'a pas de cours légal.

    Ainsi la célèbre monnaie virtuelle Bitcoin n'est régie ni par une banque centrale ni par un gouvernement mais par une vaste communauté d'internautes et est acceptée dans un nombre grandissant de transactions (restaurants, immobilier, etc.). Cette monnaie cryptographique provoque de nombreuses critiques, notamment d'institutions financières telles les banques ou de gouvernements qui ne peuvent la contrôler.

    Récemment, le Président russe a constaté que les monnaies cryptographiques gagnaient en popularité à travers le monde. Pourtant, Vladimir Poutine a indiqué que les crypto-monnaies recelaient de sérieux dangers, notamment en matière de blanchiment d'argent et de financement du terrorisme.

    La peur de se confronter à une bulle n'empêche pas à certains états de créer sa propre monnaie virtuelle. Ainsi, le Président vénézuélien Nicolas Maduro annoncé la création du «Petro», une monnaie virtuelle soutenue par les réserves naturelles de gaz, d'or, de diamants, mais surtout de pétrole du pays pour lutter contre le blocus financier des États-Unis. Le gouvernement a également annoncé la création d'un «observatoire de la blockchain, une plateforme d'échanges de crypto-monnaie.

    Lire aussi:

    La baisse du Bitcoin toujours en cours
    Bitcoin: considérations et paradoxes politiques
    Pour la première fois, le Bitcoin commence l’année à la baisse
    Tags:
    cryptomonnaie, blockchain, Bitcoin, Bundesbank, Nicolas Maduro
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik