Ecoutez Radio Sputnik
    Chemin de fer

    La Chine et sa «diplomatie ferroviaire»

    © REUTERS/ Stephane Mahe
    Economie
    URL courte
    3210

    Muée en puissance ferroviaire, la Chine est aujourd’hui l’unique pays au monde qui construit des chemins de fer à grande vitesse en même temps en Asie, en Afrique, en Amérique latine et en Europe, ont souligné dans un entretien accordé à Sputnik des experts, dressant le bilan de la «diplomatie ferroviaire» chinoise en 2017.

    Lancés à travers le monde par Pékin, les projets ferroviaires sont comparables, par leur importance stratégique, aux canaux de Suez et de Panama et constituent en même temps un outil de soft power appelé à démontrer que la Chine sait innover, estiment des observateurs internationaux.

    En 2015, en Indonésie, dans le contexte d'une âpre concurrence avec le Japon, la Chine a remporté l'appel d'offres pour la construction du chemin de fer à grande vitesse Jakarta-Bandung, a rappelé à Sputnik Viktor Pavliatenko, de l'Institut des études orientales de l'Académie des Sciences de Russie.

    «Cette victoire de China Railway International augmente certainement les chances de Pékin de décrocher le droit de construire la ligne à grande vitesse Kuala-Lumpur-Singapour», a estimé l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter que tant en Malaisie qu'à Singapour, les conditions de l'appel d'offres seraient sans doute les mêmes.

    «Le prix du projet va évidemment y jouer un grand rôle, mais des aspects politiques seront aussi à considérer. J'entends la présence dans ces deux pays d'immigrés chinois et de Chinois ethniques. La diaspora chinoise est très influente dans les milieux politiques», a souligné M.Pavliatenko, indiquant que le Japon n'avait rien de tel à son actif.

    Selon ce dernier, l'influence chinoise en Asie ne fera que croître, ce qui serait pris en compte par la Malaisie et Singapour lors du choix du partenaire pour construire la ligne ferroviaire à grande vitesse.

    Un autre interlocuteur de Sputnik, Zhang Zhuting, du centre analytique auprès du ministère chinois des Transports, a évoqué les avantages concurrentiels de la Chine dans ce domaine précis.

    «Ces avantages résident avant tout dans la concurrence entre les compagnies de différents pays et non entre les pays eux-mêmes. Dans la construction de chemins de fer à l'étranger, les sociétés chinoises ont trois avantages essentiels face notamment aux Japonais et aux Sud-Coréens. Tout d'abord, c'est l'expérience. Ensuite, les Chinois ne font pas que construire le chemin de fer lui-même, mais réalisent aussi des travaux de terrassement, installent l'infrastructure et engagent les industries locales. Et enfin, la situation géographique de la Chine est très avantageuse», a conclu M.Zhang.

    Les dirigeants chinois déploient d'immenses efforts pour promouvoir les technologies et les équipements ferroviaires du pays lors de visites à l'étranger ou de rassemblements multilatéraux. Le chemin de fer est devenu une composante importante de la diplomatie chinoise après que le Président chinois Xi Jinping a proposé en 2013 des initiatives de coopération internationale dans le cadre de la construction de la Ceinture économique de la Route de la soie et de la Route de la soie maritime du XXIe siècle. Ce projet vise notamment à redynamiser les anciennes routes commerciales reliant l'Asie, l'Afrique et l'Europe.

    La diplomatie ferroviaire de la Chine s'appuie sur le constat que les technologies de chemin de fer de la Chine sont non seulement aussi fiables que celles des pays développés, mais présentent aussi un meilleur rapport qualité-prix.

    Lire aussi:

    Nouvelle route de la soie: la Russie soutiendra le projet chinois
    Au téléphone avec Macron, Xi Jinping lui propose de construire la route de la soie
    La Chine construit sa première base militaire à l’étranger
    Tags:
    concurrence, Grande Route de la Soie, chemin de fer, China Railway International, Académie des sciences de Russie, Sputnik, Zhang Zhuting, Viktor Pavliatenko, Xi Jinping, canal de Panama, canal de Suez, Kuala Lumpur, Jakarta, Singapour, Malaisie, Asie, Afrique, Pékin, Europe, Chine, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik