Economie
URL courte
8180
S'abonner

L'agence de notation internationale S&P a relevé la notation financière de la Russie à la catégorie investissement «BBB-». Qualifiée par le ministre russe de l’Économie de réaction tardive au succès de la politique économique, cette décision, selon Maxime Orechkine, contribuera à l'afflux de capitaux dans l'économie russe.

L'agence de notation internationale Standard & Poor's a relevé la note de la Russie de la catégorie spéculative «BB +» à la catégorie investissement «BBB-». Selon l'agence, les perspectives sont stables.

«Un engagement manifesté en faveur de la politique macroéconomique conservatrice devrait soutenir les solides équilibres extérieurs et budgétaires de la Russie, alors qu'un taux de change flexible permettra à l'économie d'absorber les chocs qui pourraient provenir de sanctions plus sévères ou de prix des matières premières plus faibles », indique Standard & Poor's.

Le ministre russe de l'Économie, Maxime Orechkine, a qualifié le relèvement de la notation financière de la Russie par S&P de réaction tardive au succès de la politique économique. Pourtant selon lui, cette décision contribuera à l'afflux de capitaux dans l'économie russe.

De son côté, l'agence de notation internationale Fitch a maintenu la position de la Russie au niveau de «BBB-» avec une perspective positive.

Fitch a apprécié le bilan solide, les finances extérieures saines, ainsi que l'amélioration de la politique économique. Pourtant l'agence a noté des faiblesses structurelles (dépendance vis-à-vis des biens individuels et des risques de gestion) et des tensions géopolitiques.

Les notes délivrées par les agences de notation, sortes de certificats de solvabilité, dictent les conditions auxquelles les entreprises ou les pays peuvent emprunter sur les marchés financiers. Plus la note est basse, plus les taux d'intérêts exigés par les créanciers seront élevés.

Lire aussi:

Quand Griveaux expliquait à Fillon comment être un candidat exemplaire - vidéo
«Le pire scénario»: le Kremlin répond à la menace d’Ankara d'entamer une opération militaire à Idlib
Mécontent des négociations avec Moscou, Erdogan se dit prêt à lancer une opération militaire à Idlib
Voici pourquoi il ne faut jamais conserver les œufs dans la porte d’un réfrigérateur
Tags:
agence de notation, investissements, économie, Fitch, Standard & Poor's, Maksim Orechkine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook