Ecoutez Radio Sputnik
    Usine PSA à Kalouga

    En Russie, le français PSA élargit sa gamme et vise l’expansion

    © Sputnik . Vitali Beloussov
    Economie
    URL courte
    11273

    Alors que le marché automobile russe reprend progressivement du poil de la bête, PSA semble d’ores et déjà aller de l’avant dans ce pays. Non seulement il exporte en Europe des pièces qui y sont fabriquées et vient d’élargir la gamme des véhicules assemblés dans son usine de Kalouga mais examine aussi la construction d’un nouveau site.

    L’assemblage de véhicules utilitaires légers Peugeot Expert et Citroën Jumpy vient d’être lancé en Russie. La production en cycle complet se déroule dans l’usine PSMA Rus, dans la région de Kalouga (160 kilomètres au sud-ouest de Moscou), site que le français PSA partage avec Mitsubishi et où il fabrique d’ores et déjà des véhicules, dont des berlines Citroën C4 et Peugeot 408. Qui plus est, contrairement à leurs analogues jusque-là importés en Russie, ceux produits à Kalouga sont adaptés aux conditions climatiques du pays des grands froids: les phares antibrouillard et les sièges chauffants n’en sont que quelques exemples.

    Cet événement a été une occasion pour Nicolas Febvay, directeur général de la coentreprise PCMA Rus et Christophe Bergerand, PDG de PSA en Russie, Ukraine et CEI, de parler des succès déjà signés dans le pays et d’évoquer des projets à venir.

    Outre la localisation de l’assemblage des véhicules, le groupe produit en Russie des pièces et a même lancé leur exportation vers l’Europe.

    «On exporte déjà des feux avant du véhicule, de l’équivalent de la C4 ou de la 408, ce sont des feux qui étaient effectivement utilisables sur les C4 en Europe. On a également des pièces au niveau des glaces, des vitres des véhicules. Ce n’est pas forcément toujours pour [le projet, ndlr] K0 mais qui globalement ont été pris en compte pour le projet industriel en Europe, donc sur des nouveaux projets qui vont arriver», a-t-il été indiqué lors d’une conférence de presse.

    Le groupe ne pense point s’arrêter là et, comme l’a fait savoir Nicolas Febvay, examine la possibilité de fonder à l’avenir à Kalouga une usine de moteurs, projet de longue haleine dont la décision définitive doit être prise cette année.

    La France et la Russie en nouvelle phase des relations

    Interrogé sur l’impact des difficultés enregistrées ces dernières années dans les relations entre la Russie et l’Europe sur le milieu des affaires, Christophe Bergerand a souligné dans un commentaire à Sputnik que, sur le terrain, ils «font la part des choses entre la politique et […] le business».

    Et d’ajouter qu’on assistait actuellement à une nouvelle phase des relations entre la France et la Russie.

    Le Président «Macron sera un des invités d’honneur au forum de Saint-Pétersbourg qui est une manifestation importante au niveau mondial. Lorsque M.Macron a été élu Président de la République, un des premiers invités a été le Président Poutine. Cette visite de haut niveau, avec notamment réception au château de Versailles, était un symbole des relations franco-russes. Et puis la dernière Commission économique franco-russe, avec la présence de notre ministre M.Le Maire, qui a rencontré beaucoup de [membres du gouvernement, ndlr], a mis sur la table beaucoup de dossiers pour améliorer encore plus les relations économiques entre les deux pays», a-t-il rappelé à Sputnik.

    Et de conclure qu’en tant que représentant d’une entreprise européenne mais principalement française, il ne pouvait pas ne pas se féliciter de ces relations et de la capacité à les développer au-delà de l’amitié historique entre les deux pays.

    Lire aussi:

    Moscou et Paris: quand l’économie rattrape les relations politiques
    La croissance de l’industrie automobile française en Russie
    La «fenêtre d’opportunités» franco-russes restera-t-elle ouverte en 2018?
    Tags:
    localisation de la production, exportations, automobile, usine, PSA, Kalouga, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik