Ecoutez Radio Sputnik
    Goldman Sachs

    Goldman Sachs: des banquiers internationaux prennent-ils le contrôle de l’Europe?

    © AP Photo / Richard Drew
    Economie
    URL courte
    19554

    Un des postes de Secrétaire d’État du ministère allemand des Finances sera occupé par un des banquiers de Goldman Sachs, Jörg Kukies, indique Vestifinance qui ajoute que par la présence de ses représentants dans des gouvernements de pays d’Europe et dans les institutions de l’UE, cette banque essaie de contrôler le système financier européen.

    Jörg Kukies, actuellement co-président de la banque Goldman Sachs en Allemagne, sera bientôt un des Secrétaires d'État du ministère allemand des Finances, annonce le portail russe Vestifinance.

    À Goldman Sachs, M.Kukies était responsable du département des marchés et instruments financiers en Allemagne et en Autriche. A son nouveau poste, il sera en charge de la politique des marchés financiers, précise l'agence Reuters.

    Ce n'est pas la première fois qu'un dirigeant de Goldman Sachs fait son entrée dans un gouvernement national ou dans les institutions de l'Union européenne. Mario Draghi, Président de la Banque centrale européenne, a été vice-président de la branche européenne de Goldman Sachs de 2002 à 2005. Ainsi, deux anciens collaborateurs de cette banque internationale contrôleraient le marché européen financier, suppose Vestifinance.

    L'ancien président de la Commission européenne, José Manuel Barroso
    © Sputnik . Mikhail Kireev
    Compte tenu du fait que M.Draghi doit quitter ses fonctions en octobre 2019, Vestifinance conclut que la nomination de Jörg Kukies à son nouveau poste permettrait à Goldman Sachs de ne pas perdre le contrôle sur le système européen financier.

    Lors de la crise de la dette dans la zone euro, deux personnes qui avaient travaillé à Goldman Sachs et dans des structures liées à cette banque, Loukás Papadímos et Mario Monti, ont été nommées en 2011 respectivement au poste de Premier ministre en Grèce et Président du Conseil des ministres en Italie.

    Lire aussi:

    L’approfondissement de la zone euro au cœur de la rencontre entre Macron et Draghi
    En Chine, les robots mettent banquiers et spéculateurs au chômage
    Un avenir sombre attend le dollar US cette année, paroles d’experts
    Tags:
    contrôle, influence, premier ministre, finances, banques, Goldman Sachs Group Inc, Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, Mario Monti, Italie, Europe, Grèce, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik