Ecoutez Radio Sputnik
    Ouagadougou

    La première zone économique spéciale d'envergure créée en Afrique de l’Ouest

    © REUTERS / Joe Penney
    Economie
    URL courte
    5161
    S'abonner

    Une nouvelle zone économique spéciale, la première d’une telle envergure, fera son apparition en Afrique de l’Ouest suite à la signature par trois pays d’un accord-cadre en début de semaine.

    Les Premiers ministres burkinabé Paul Kaba Thiéba, ivoirien Amadou Gon Coulibaly et malien Soumeylou Boubèye Maïga ont signé lundi un accord-cadre sur la mise en place d’une zone économique spéciale (ZES) constituée par les villes de Bobo-Dioulasso (ouest du Burkina Faso), de Korhogo (nord de la Côte d'Ivoire) et de Sikasso (sud du Mali), annoncent les médias africains.

    L’entente bénéficie du soutien financier de la Banque mondiale (BM) et de la Banque africaine de développement (BAD).

    Présentée par les trois gouvernements comme un accélérateur de l’intégration économique africaine, la ZES permettra de réaliser des projets de développement socio-économique communs (infrastructures, unités industrielles, etc.) avec des avantages fiscaux et juridiques. 

    «Pour l’instant, nous n’avons pas encore identifié des projets communs à mettre en œuvre, ni de dispositions sur les plans fiscal et douanier», a avoué Paul Kaba Thiéba cité par Jeune Afrique.

    Les trois pays font partie de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et de l’espace où circule le franc CFA. Depuis 1960, le nom de cette monnaie créée en 1945 par la France se traduit comme Franc de la Communauté financière africaine.

    Le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Mali devraient définir les modalités de la future zone économique ces prochains mois.


    Tags:
    zone économique spéciale (ZES), Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), Banque africaine de développement (BAD), Banque mondiale (BM), Soumeylou Boubèye Maïga, Amadou Gon Coulibaly, Paul Kaba Thiéba, Sikasso, Korhogo, Bobo-Dioulasso, Côte d'Ivoire, Mali, Burkina Faso
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik