Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau italien

    Le nouveau gouvernement italien détaille sa position sur les sanctions antirusses

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    Economie
    URL courte
    9510

    Un député italien du parti la Ligue, qui fait partie de la coalition au pouvoir en Italie, a fait part de la détermination du nouveau gouvernement du pays à promouvoir la levée des sanctions antirusses. D’après lui, ces mesures sont inutiles et lèsent les intérêts des sociétés italiennes.

    Le nouveau gouvernement italien entend soulever la question de la levée des sanctions antirusses, a déclaré Paolo Grimoldi, député italien du parti la Ligue, lors du Forum international économique de Saint-Pétersbourg.

    «Le nouveau gouvernement, qui entame son travail, entend évoquer la question de la levée des sanctions antirusses. Nous savons que nous serons soumis à de la pression […] mais nous sommes déterminés à devenir le premier gouvernement qui se fixe cet objectif», a-t-il martelé.

    Selon le député, ces sanctions sont inutiles et les sociétés italiennes qui collaborent avec la Russie «demandent de les aider».

    «Il s'agit de nos intérêts mais aussi des intérêts de la Russie», a résumé M. Grimoldi.

    Auparavant, les partis la Ligue et Mouvement 5 Étoiles (M5E) avaient publié un programme d'actions du nouveau gouvernement de coalition. Selon la partie consacrée à la politique extérieure, ils prônent l'ouverture dans les relations avec la Russie tout en réitérant l'allégeance de l'Italie à l'alliance transatlantique avec les États-Unis.

    Dans ce document, la Russie est qualifiée de «partenaire commercial et économique de plus en plus important» et d'«interlocuteur stratégique dans le règlement des crises régionales (en Syrie, Libye et au Yémen)». Cela explique la nécessité de lever les sanctions antirusses.

    Le 23 mai, le Président italien a approuvé la candidature de Giuseppe Conte en tant que Premier ministre du pays, ce qui a mis fin aux tractations durant depuis plusieurs mois qui ont abouti à l'arrivée au pouvoir de la coalition composée des partis la Ligue et Mouvement 5 Étoiles (M5E).

    Le cabinet des ministres, qui doit être formé la semaine prochaine, sera composé de représentants des partis la Ligue et Mouvement 5 Étoiles qui ont obtenu plus de la moitié des suffrages lors des élections législatives du 4 mars.

    Lire aussi:

    L’«avocat du peuple italien» s’apprête à former le gouvernement et à procéder aux réformes
    En protégeant l’euro, le Président italien court le risque d’être destitué
    A quand la sortie de la crise gouvernementale en Italie?
    Tags:
    sanctions antirusses, Mouvement 5 étoiles, Saint-Pétersbourg, Italie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik