Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine et Emmanuel Macron

    «Les Français attendent une main tendue des Russes et inversement»

    © Sputnik . Alexeï Nikolsky
    Economie
    URL courte
    Diana Saifullina
    11202

    Comment se développeront les relations franco-russes après la rencontre d’Emmanuel Macron avec Vladimir Poutine? Thierry Cellerin, président de French Tech Moscow, a parlé à Sputnik des nouveaux enjeux des relations économiques entre les deux pays qui «sont en train de reprendre de l’entrain».

    Vladimir Poutine et Emmanuel Macron se sont entretenus dans le cadre du Forum économique international de Saint-Pétersbourg et leur échange a duré plus longtemps que prévu. Qu'est-ce que cela pourrait signifier pour l'avenir commun des deux pays?

    Le président de French Tech Moscow Thierry Cellerin, ayant co-organisé avec Foued Kefif, chef du département des innovations de Business France en Russie, le petit-déjeuner French Tech au Forum avec des start-up françaises, a parlé au micro de Sputnik des enjeux économiques de la visite du chef de l'Élysée en Russie.

    Selon lui, cela pourrait être considéré comme «un signe fort de la volonté des deux dirigeants de dépasser les points qui nous divisent et à se concentrer sur une amélioration constante des relations économiques», tout en soulignant que «French Tech a été mentionné plusieurs fois par les deux Présidents comme un exemple de modèle de collaboration entre nos pays qui fonctionne efficacement».

    «On sent que les relations franco-russes sont en train de reprendre de l'entrain», a poursuivi M.Cellerin.

    Ainsi, comme le «climat des affaires pour les start-up en Russie est très bon en ce moment», plusieurs entreprises françaises, dont 11 start-up vainqueurs du French Tech Tour (un programme d'immersion de Business France), ont envie de collaborer avec des partenaires russes et sondent le potentiel du marché.

    «Le Président Macron a été clair dans sa volonté de renforcer la coopération économique entre nos deux pays», a constaté Thierry Cellerin avant d'ajouter que lors du SPIEF «plusieurs accords ont été signés entre des entreprises françaises et russes: parmi les 50 contrats conclus par les sociétés françaises en marge du forum, on retrouve également l'accord sur le partenariat stratégique entre le participant du French Tech Tour, la société Linagora, et la compagnie saint-pétersbourgeoise Astrosoft: «le but de ce contrat est l'élaboration d'une plate-forme universelle de communication open source».

    En outre, comme cette année la France était l'invitée d'honneur du Forum, cela a été «une occasion unique» pour «promouvoir les relations entre les start-up tech françaises et russes», a constaté M.Cellerin.

    «Je pense qu'il s'agit d'une action bipartite: les Français attendent une main tendue des Russes et inversement», a-t-il conclu.

    «Au lendemain de la visite du président au SPIEF, nous nous sentons encouragés, soutenus au niveau de l'État, et nous sentons beaucoup d'envie de coopération avec la Russie de la part des participants du FrenchTech Tour», a expliqué Foued Kefif.

     

    Lire aussi:

    Moscou réserve un accueil exceptionnel aux start-up françaises
    Macron se rendra-t-il au Forum économique de Saint-Pétersbourg 2018?
    Quand l’isolement fait fausse route: le SPIEF s’apprête à accueillir 15.000 participants
    Tags:
    économie, business, Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2018, Emmanuel Macron, Vladimir Poutine, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik