Ecoutez Radio Sputnik
    Vue générale de la place de l'émir Abdelkader à Alger

    L’Algérie réagit à la nouvelle taxe imposée par Tunis à l’entrée de véhicules étrangers

    © AFP 2018 ludovic MARIN
    Economie
    URL courte
    284216

    Le consul d'Algérie en Tunisie, Abdelkader Hadjar, a demandé des explications au ministre tunisien des Affaires étrangères au sujet de la nouvelle taxe pour l'entrée sur son territoire de poids lourds algériens aux passages frontaliers entre les deux pays.

    Abdelkader Hadjar, consul d'Algérie en Tunisie, a évoqué la nouvelle taxe entrée en vigueur lundi dernier aux postes situés à la frontière entre son pays et la Tunisie.

    «C'est le parlement tunisien qui, dans un souci de protéger la production locale tunisienne, a décidé d'insérer la nouvelle taxe dans la nouvelle loi de finances», a-t-il déclaré, selon le média algérien Observ'Algérie.

    Abdelkader Hadjar a précisé que cette taxe ne concernait que les véhicules commerciaux et qu'elle ne serait pas applicable aux voitures de tourisme. Il a constaté également que l'Algérie n'était pas le seul pays à en être frappé. En effet, la taxe concernera tous les pays dont les véhicules commerciaux arrivent en Tunisie.

    Abdelkader Hadjar a indiqué qu'il avait demandé des explications sur la question au ministre tunisien des Affaires étrangères.

    Le média algérien en ligne Tout Sur l'Algérie (TSA) a noté pour sa part qu'il avait contacté le vice-ambassadeur de Tunisie à Alger qui lui a fourni des précisions.

    «Il ne s'agit nullement d'une taxe. Ce sont des frais de service douanier qui ne concernent pas les voitures et les bus touristiques. C'est une somme à payer pour les camions de marchandises qui devront passer au scanner», a expliqué Choukri Lataief.

    Selon le journal Tunisie numérique, cette décision a suscité une montée de la tension aux frontières entre l'Algérie et la Tunisie.

    Lire aussi:

    L’ambassadeur tunisien à Sputnik sur le niveau des relations bilatérales avec la Russie
    Terrorisme: Alger assure Tunis de sa coopération jusqu’à «l’éradication de ce fléau»
    «Résilients», les touristes algériens en Tunisie à l'origine d'un nouveau record
    Tags:
    poste-frontière, camion, véhicule, taxes, Tunisie, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik