Ecoutez Radio Sputnik
    Sukhoï Superjet 100

    Le Sukhoï SuperJet 100 bientôt en version cargo?

    © Sputnik . Evgueni Biatov
    Economie
    URL courte
    1230

    L'avionneur russe Avions civils Sukhoï veut diversifier au maximum sa production en mettant au point des versions différentes de son moyen-courrier Sukhoï SuperJet 100.

    L'avionneur russe Avions civils Sukhoï veut mettre au point une version cargo de son avion de ligne Sukhoï SuperJet 100, lit-on dans le compte-rendu annuel de la compagnie.

    Par ailleurs, l'avionneur veut également mettre au point une version à 110 sièges et rendre l'avion capable de fonctionner à une température allant jusqu'à +50° Celsius.
    Les avions de classe affaires pourront voler à une distance de 7.000 kilomètres.

    L'avionneur met déjà au point une nouvelle version du Sukhoï SuperJet 100 à 75 sièges qui sera fabriquée en utilisant un grand nombre de pièces d'origine russe.

    Selon les pronostics, le nouvel avion devrait voir le jour d'ici 2021. Le Sukhoï SuperJet 75 pourrait être commandé par les compagnies aériennes S7 et Rossia, ainsi que par le ministère russe de la Défense.

    Le Sukhoï SuperJet 100 est un moyen-courrier russe. Équipé du moteur PowerJet SaM146 développé conjointement par l'entreprise française Snecma et le bureau d'études russe NPO Saturn, il a effectué son premier vol en mai 2008. À ce jour, les plus grands exploitants de ces aéronefs sont la compagnie aérienne russe Aeroflot (26 appareils), et la mexicaine Interjet (19 avions). En outre, la société Sukhoï mène des négociations avec l'Égypte, l'Inde, le Danemark et l'Irak.

     

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    avion-cargo, SSJ-100, Avions civils Sukhoi, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik