Economie
URL courte
10412
S'abonner

Appliquant des droits de douane sur 34 milliards de dollars de produits chinois, les USA ouvrent le feu sur le monde entier, ainsi que sur eux-mêmes, car ces mesures porteront atteinte aux chaînes d'approvisionnement mondiales, estime le porte-parole du ministère chinois du Commerce.

Le ministère chinois du Commerce a estimé jeudi que les États-Unis allaient «ouvrir le feu sur le monde entier» avec leurs projets de droits de douane qu'ils comptent instaurer sur les produits en provenance de Chine.

«Les mesures américaines s'attaquent essentiellement aux chaînes d'approvisionnement mondiales et de la valeur. Pour le dire simplement, les États-Unis ouvrent le feu sur le monde entier, y compris sur eux-mêmes», a déclaré Gao Feng, porte-parole du ministère chinois du Commerce.

Selon lui, la Chine aidera les entreprises à faire face à d'éventuels chocs.

Ces commentaires interviennent à la veille de l'entrée en vigueur des droits de douane que Washington et Pékin ont décidé d'appliquer sur leurs produits respectifs, rappelle Reuters.

Dans un communiqué, l'agence des douanes chinoises annonce que les droits de douane chinois sur les marchandises américaines entreront en vigueur immédiatement après l'entrée en vigueur de la taxation américaine sur les marchandises chinoises.

Washington a promis d'appliquer dans un premier temps des droits de douane sur 34 milliards de dollars d'importations chinoises le 6 juillet. Pékin a promis de riposter par des droits portant sur la même valeur, tout en précisant qu'il ne serait pas le premier à appuyer sur la gâchette.

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Arrêtés en possession d’armes, deux agents de la DGSE mis en examen à Paris pour un projet de meurtre
Défense russe: al-Nosra a tenté de percer des positions syriennes, des pertes parmi les militaires
La Russie livre à 15 pays de l’Avifavir, son médicament contre le Covid-19
Tags:
commerce, douane, Gao Feng, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook