Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeaux de la Chine et des USA

    Guerre commerciale: Washington tire une nouvelle salve, Pékin se dit «choqué»

    © REUTERS / Hyungwon Kang
    Economie
    URL courte
    7622

    Affirmant que la Chine «menace l'avenir de l'économie américaine», les États-Unis ont promis de taxer 200 milliards de dollars de produits supplémentaires en provenance de Chine. Un geste que Pékin s’est engagé de ne pas laisser sans réponse.

    Washington a tiré une nouvelle salve dans sa guerre commerciale contre la Chine en dressant une liste de produits chinois supplémentaires, et importés pour un montant de 200 milliards de dollars par an, qu'ils menacent de taxer dès septembre.

    «Depuis plus d'un an, l'administration Trump a patiemment demandé à la Chine de mettre fin à ses pratiques déloyales, d'ouvrir ses marchés et de se livrer à une concurrence basée strictement sur l'état du marché», a indiqué mardi le représentant US au Commerce américain (USTR) Robert Lighthizer dans un communiqué.

    Affirmant que la Chine «menace l'avenir de l'économie américaine», il s'est indigné du fait que Pékin «a commencé à prendre des mesures de rétorsion contre des produits américains». «De telles actions sont injustifiables», a fustigé le responsable.

    En raison des processus légaux et de consultation, ces taxes ne pourront pas entrer en vigueur avant septembre si les États-Unis décident d'aller au bout du processus qu'ils ont engagé, ont indiqué mardi à la presse des responsables de l'administration Trump.

    Pékin s'est de son côté dit «choqué» par cette annonce. «Les démarches américaines nuisent à la Chine, au monde entier mais aussi à leur propre pays, une conduite aussi peu raisonnable ne peut bénéficier ni d'autorité ni de confiance», a indiqué le Ministère du commerce chinois dans un communiqué.

    «Pour protéger les intérêts vitaux autant pour l'États que pour notre peuple, le gouvernement chinois, comme cela a déjà été le cas, sera contraint de prendre les mesures de rétorsion appropriées», conclut le document.

    Le ministère chinois des Affaires étrangères a de son côté ajouté que le pays ne voulait pas livrer de guerre commerciale contre les États-Unis mais qu'il le ferait si nécessaire.

    Lire aussi:

    Washington lance une enquête sur les pratiques commerciales chinoises
    Pékin et Washington n'ont pas réussi à s'entendre pour arrêter la guerre commerciale
    Pékin pourrait s'en prendre à la bourse américaine
    Tags:
    droits de douane, tarifs, États-Unis, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik