Ecoutez Radio Sputnik
    Extraction du pétrole

    Face aux USA, la Russie remporte l’organisation du Congrès mondial de l’énergie

    © AP Photo / Hasan Jamali, File
    Economie
    URL courte
    4290

    C'est la Russie qui aura l'honneur d'organiser le Congrès mondial de l'énergie en 2022, a annoncé le Conseil mondial de l'énergie. La 25e édition du Congrès se tiendra à Saint-Pétersbourg, bien que des demandes aient été également présentées par le Portugal et les États-Unis.

    La Russie a remporté le droit de tenir le Congrès mondial de l'énergie en 2022, a déclaré le Conseil mondial de l'énergie, organisateur du forum.

    La 25e édition du Congrès aura lieu à Saint-Pétersbourg. Le ministre russe de l'Énergie, Alexandre Novak, a remercié les organisateurs pour avoir choisi la Russie comme siège de la rencontre.

    Dans ce contexte, il a mis en relief l'importance «d'un dialogue non politique dans un secteur aussi important que l'énergie».

    Des demandes d'organisation avaient également été présentées par le Portugal et les États-Unis.

    La rencontre précédente s'est déroulée en 2016 à Istanbul et la prochaine aura lieu en 2019 à Abou Dhabi. Le Congrès mondial de l'énergie se tient tous les trois ans depuis 1924 et rassemble des responsables de l'industrie pétrogazière du monde, des ministres des pays producteurs de ressources énergétiques, des experts, ainsi que des journalistes.

    Cette manifestation se déroule d'habitude en présence de plus de 4.000 participants et offre une occasion unique de se rencontrer pour discuter de l'avenir du secteur énergétique.

    Lire aussi:

    Poutine dévoile ce qui menace le secteur de l'énergie à l'échelle mondiale
    Algérie-Russie: quel avenir pour la coopération nucléaire civile entre les deux pays ?
    Pourquoi le secteur énergétique mondial ne peut se passer de la Russie?
    Tags:
    secteur énergétique, forum, Congrès mondial de l'énergie, Conseil mondial de l'énergie, Alexandre Novak, Istanbul, Abou Dhabi, Saint-Pétersbourg, Portugal, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik