Ecoutez Radio Sputnik
    Bitcoin

    Les paiements en bitcoins bientôt possibles chez Starbucks

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    Economie
    URL courte
    0 13

    La nouvelle plateforme Bakkt permettra prochainement aux clients de payer dans les cafés de la chaîne Starbucks en cryptomonnaies. Les consommateurs auront la possibilité de convertir leurs dollars américains en bitcoins pour payer leur commande.

    La chaîne de cafés Starbucks projette de lancer une plateforme qui permettra aux consommateurs de payer leurs commandes en cryptomonnaies, en convertissant des dollars directement dans l'application baptisée Bakkt, selon la chaîne de télévision américaine CNBC.

    Cette annonce a été faite officiellement par ICE, le principal opérateur boursier au monde. Il a été déclaré que cette plateforme était développée par Starbucks, ICE, Microsoft, BCG et d'autres entreprises. Son lancement est prévu en novembre et cela permettra aux clients de monétiser leurs monnaies virtuelles grâce à l'application Bakkt.

    «En tant que premier partenaire commercial, Starbucks jouera un rôle essentiel dans le développement d'applications pratiques, sûres et réglementées pour les consommateurs qui pourront échanger leurs actifs numériques en dollars à Starbucks», a partagé Maria Smith, la responsable des partenariats et des moyens de paiement pour la chaîne Starbucks.

    L'application servira pour les ventes, échanges et conversions des cryptomonnaies, ainsi que stocker leurs unités. Cette initiative pourrait donner un coup au bitcoin, estime Brian Kelly, le fondateur de la société d'investissement BK Capital Management, relate la chaîne CNBC.

    Lire aussi:

    Fusillade dans un café de Chicago: un mort et deux blessés, dont un enfant
    Deux afro-américains virés d’un Starbucks aux USA, l’établissement s’excuse (vidéo)
    Starbucks recrute des réfugiés, un nouveau coup marketing?
    Tags:
    dollar US, économie, innovations, paiement, consommation, bitcoin, Starbucks, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik