Economie
URL courte
Sanctions US contre la Turquie et conséquences internationales (27)
243612
S'abonner

Les effets de la chute brutale qu’a connue ces derniers jours la livre turque se sont fait sentir jusqu’en Inde et en Nouvelle Zélande. Les banques européennes quant à elles sont en train d’analyser les éventuels dégâts à venir.

La roupie indienne a chuté ce lundi à un niveau record vis-à-vis du dollar, perdant 1,35% en début de la journée. En cause, écrit The Independent, la crise monétaire turque qui inquiète le monde économique.

La livre turque, qui a perdu cette année plus de 40% de sa valeur face au dollar et à l'euro, s'est effondrée vendredi sur fond de tensions avec les États-Unis, accusés par le président Recep Tayyip Erdogan de «frapper dans le dos» leur allié turc. Une tendance qui a fait souffler un vent de panique sur les marchés à travers le monde.

Cette chute de la livre a poussé les investisseurs à opter pour les monnaies plus fiables, dont le franc suisse et le yen japonais. Le premier s'est ainsi approché de son maximum annuel face à l'euro alors que le deuxième a battu un record de ces six dernières semaines.

La Banque centrale indienne est intervenue sur le marché, sans toutefois réussir à stopper la dégringolade. Résultat: la roupie a baissé jusqu'à 69,62 pour un dollar.

Gagnées par l'onde de choc de ce «Vendredi noir», les Bourses de Tokyo et Hong Kong ont elles-aussi fortement baissé lundi. Les principales places européennes, déjà affectées vendredi, restaient fébriles.

Les banques européennes quant à elles sont en train d'analyser les éventuels dégâts à venir en lien avec la crise turque. Celle-ci pourrait notamment toucher l'Espagne, la France et l'Italie.

La livre a battu à nouveau un record à la baisse dans les premières heures en Asie, dépassant pour la première fois 7 livres contre un billet vert, avant de se redresser après l'annonce de la banque centrale. Mais elle s'échangeait à nouveau à 7 contre un dollar après le discours de M. Erdogan, perdant jusqu'à 8% de sa valeur sur la journée.

Dossier:
Sanctions US contre la Turquie et conséquences internationales (27)

Lire aussi:

Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
«Les gens ne veulent pas travailler»: au Canada, l’aide d’urgence, trappe à l’emploi?
Marine Le Pen réagit aux propos du Président algérien réclamant des excuses pour la colonisation
Tags:
franc suisse, yen, livre turque (TRY), Recep Tayyip Erdogan, États-Unis, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook