Ecoutez Radio Sputnik
    Dollars

    Une déclaration de Donald Trump renforce l’or au détriment du dollar

    © Sputnik . Michail Kutuzov
    Economie
    URL courte
    2321

    À en juger le cours de la bourse ce mardi matin, le prix de l’or est en hausse sur fond d’affaiblissement du dollar. Une conséquence directe de la critique du Président américain Donald Trump à l’égard de la Réserve fédérale des États-Unis.

    D'après les résultats de ce mardi matin le prix de l'or a augmenté de 0,59%, suite à la déclaration de Donald Trump au sujet de la politique monétaire de la Réserve fédérale des États-Unis (FED). Dans le même temps, l'indice du dollar (sa valeur par rapport aux six devises majeures) a diminué de 0,46%.

    Dans une interview accordée lundi à Reuters, le Président américain s'est déclaré n'être «pas emballé» par la décision du président de la FED, Jerome Powell, d'augmenter son taux d'intérêt. Il a indiqué qu'à l'inverse de la FED les banques centrales d'autres pays ont elles tenté d'atténuer les effets des différends commerciaux.

    «Nous allons gagner [la guerre commerciale, ndlr] mais en attendant j'ai besoin de l'aide de la FED», a-t-il lancé.

    Ces propos ont eu un effet négatif sur le cours du dollar, poussant les investisseurs à se tourner vers l'or, un actif de réserve alternatif.

    Depuis l'entrée en fonctions de Donald Trump, la Réserve fédérale des États-Unis a augmenté son taux d'intérêt à cinq reprises et envisage deux autres augmentations d'ici fin 2018.

    La semaine dernière, le cours de l'or avait chuté à son niveau le plus bas depuis les dix-sept derniers mois sur fond de chute de la livre turque et du renforcement du dollar.

    Lire aussi:

    Trump rompt avec la tradition et nomme un nouveau chef de la banque centrale US
    Comment l’«effet Amazon» empêche la Fed de mener sa politique monétaire
    Donald Trump mène-t-il le dollar à la dévaluation?
    Tags:
    or, dollar US, Reuters, Réserve fédérale américaine (Fed), Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik