Ecoutez Radio Sputnik
    Extraction du pétrole

    La Russie désigne une condition pour augmenter sa production de pétrole

    © AP Photo / Hasan Jamali, File
    Economie
    URL courte
    2220

    Les producteurs russes ont le potentiel d’extraire plus de pétrole, a annoncé le ministre russe de l’Énergie. Néanmoins, la décision sur une possible augmentation de la production dépendra de la situation sur le marché.

    La Russie peut augmenter sa production de pétrole de plusieurs centaines de milliers de barils en fonction de la situation sur le marché, a déclaré le ministre russe de l'Énergie, Alexandre Novak, en déplacement en Algérie où se tient ce dimanche la réunion OPEP-non OPEP.

    «Il y a la possibilité de rétablir la production et de l'augmenter davantage. Mais en premier lieu, ce sont les compagnies qui doivent modifier leurs projets si elles observent des tendances de long terme sur le marché. J'estime qu'il peut s'agir de plusieurs centaines de milliers de barils», a-t-il précisé.

    En 2016, les pays de l'OPEP et d'autres grands producteurs de pétrole se sont mis d'accord pour réduire leur extraction de 1,8 million de barils par jour par rapport au niveau d'octobre 2016. La Russie s'est engagée à baisser sa production de 300.000 barils par jour. Cet accord, qui est entré en vigueur début 2017, a été prolongé jusqu'à fin 2018. En juin dernier, les parties de l'accord ont décidé d'augmenter la production d'un million de baril par jour.

    M. Novak n'a pas précisé si la Russie avait l'intention d'augmenter sa production au-delà du niveau d'octobre 2016.

    «Tout dépendra de la situation sur le marché. Nous voudrions qu'il soit équilibré. Il faut faire tout pour qu'il soit équilibré», a-t-il résumé.

    À l'approche de la réunion OPEP-non OPEP, le Président américain Donald Trump a appelé les pays de l'OPEP à baisser le cours du baril. Néanmoins, selon The Wall Street Journal, le prix du pétrole peut s'envoler jusqu'à 100 dollars le baril suite à l'introduction du deuxième train de sanctions américaines contre l'Iran.

    Lire aussi:

    Pétrole: la Russie pourra accroître sa production si elle quitte l'accord OPEP+
    Pétrole: la Banque mondiale prévoit une hausse des prix en 2018
    Sanctions anti-iraniennes: le baril pourrait-il remonter à 100 dollars?
    Tags:
    pétrole, OPEP, Donald Trump, Alexandre Novak, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik