Ecoutez Radio Sputnik
    Image d'illustration

    Les sanctions US sauront-elles affecter les exportations de pétrole iranien?

    © AP Photo / Hasan Jamali, File
    Economie
    URL courte
    1019

    En Iran, on reste persuadé que ce pays continuera à exporter du pétrole malgré les tentatives de Washington d’empêcher d’autres États de lui en acheter.

    L’Iran est persuadé que les tentatives de Washington ne sauront pas l’empêcher d’exporter du pétrole, a annoncé dimanche aux journalistes le représentant de la République islamique à l’OPEP Hossein Kazempour Ardebili.

    «Le marché est encore ouvert devant nous et nous continuons à exporter du pétrole. Et nous nous attendons à ce que nous continuions à en exporter», a-t-il répondu à la question visant à savoir ce que deviendront les exportations d’or noir après la reprise des sanctions américaines contre Téhéran.

    Le ministre russe de l'Énergie, Alexandre Novak, a pour sa part confirmé à la presse que l’extraction de pétrole dans la république islamique se maintenait à ce jour à son ancien niveau, soulignant toutefois qu’il ignorait à quoi s’attendre après novembre, soit le mois de l’entrée en vigueur des sanctions américaines.

    Rappelons que Washington avait menacé de sanctions les pays qui achèteront du brut iranien à compter du 4 novembre.

    Lire aussi:

    L'Iran a trouvé un moyen d’enfoncer les USA
    L’Iran menace de prendre des mesures si les USA entravent la vente de son pétrole
    Téhéran réagit aux menaces des USA de couper les revenus du pétrole iranien
    Tags:
    exportations, sanctions, pétrole, Alexandre Novak, Hossein Kazempour Ardebili, États-Unis, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik