Ecoutez Radio Sputnik
    Des iPhone (image d'illustration)

    Apple accusé d’avoir volé des technologies secrètes

    CC0 / Pixabay/QuinceMedia
    Economie
    URL courte
    0 112

    Apple fait l’objet d’une nouvelle plainte, déposée par son ancien partenaire Qualcomm, qui l’accuse d’espionnage industriel au profit de son concurrent Intel, qui a depuis remplacé Qualcomm en tant que fournisseur des puces réseau de l’iPhone.

    Le fabricant de microprocesseurs Qualcomm a déposé une plainte contre Apple auprès de la cour de San Diego, en Californie, accusant le géant des smartphones d’avoir volé et transmis du code source et des outils utilisés pour le développement et la maintenance de modems LTE sur l’iPhone au groupe Intel, annoncent les médias.

    Selon un communiqué de Qualcomm, la firme de Cupertino a «orchestré une campagne de plusieurs années pour voler des informations confidentielles et des secrets commerciaux de Qualcomm» pour aider son concurrent Intel à améliorer ses puces.

    La société dirigée par Steven Mollenkopf a également remis du code source, des outils de développement de logiciels et des fichiers journaux contenant des données sur les performances de ses produits au tribunal.

    Apple déplore pour sa part que Qualcomm n’ait pas fourni d’éléments prouvant que des informations avaient été volées, bien que la marque à la pomme ait fourni un large accès à ses documents.

    Le groupe de Tim Cook a commencé à utiliser les puces réseau de Qualcomm en 2011. Mais en 2016, avec la sortie de l'iPhone 7, Apple a changé son fusil d’épaule et commencé à s'approvisionner auprès d'Intel. Les derniers smartphones de la marque à la pomme, iPhone XS, XS Max et XR, sont tous équipés des modems 4G d’Intel.

    Une guerre judiciaire oppose Qualcomm et Apple depuis fin 2016. Les deux sociétés sont aux prises dans des affaires de violations de brevets. Début 2017, Apple avait en outre porté plainte contre Qualcomm pour des pratiques jugées anticoncurrentielles. 

    Lire aussi:

    Le «pire cauchemar d’Apple» devenu réalité
    Apple reconnaît la fragilité sécuritaire de ses iPhone et de ses ordinateurs
    La bourse ne semble pas apprécier les nouveaux modèles de l’iPhone (vidéo)
    Tags:
    puce électronique, logiciel, technologies, espionnage industriel, plainte, Intel, Qualcomm, Apple, San Diego, Californie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik