Economie
URL courte
446
S'abonner

Le pétrole Brent a réussi à franchir la barre des 86 dollars le baril pour la première fois depuis le 3 novembre 2014, ce peu après avoir établi un record à 85 dollars le baril.

Le baril de Brent a passé mercredi le seuil des 86 dollars et ce pour la première fois depuis le 3 novembre 2014. Les contrats à terme sur le pétrole Brent pour livraison en décembre ont augmenté de 2% pour atteindre 86,5 dollars le baril, indiquent les données des marchés à 19h48 (heure de Paris).

Le prix du WTI pour livraison en novembre a grimpé à son tour au-dessus des 76,64 dollars le baril, étant monté alors de 1,85%.

Le 1er octobre, le prix du Brent a atteint la barre des 85,05 dollars le baril.

Des experts s'accordent sur le fait que les prix mondiaux du pétrole sont en hausse malgré une augmentation importante des réserves américaines avant l'entrée en vigueur des sanctions américaines contre l'Iran.

Le ministre russe de l'Énergie, Alexandre Novak, a déclaré que les pays producteurs de pétrole étaient capables de remplacer les volumes susceptibles de disparaître du marché après l'entrée en vigueur des sanctions contre l'Iran.

«Il y a de nombreux facteurs à surveiller, à considérer, à prévoir, mais fondamentalement, les pays producteurs de pétrole ont toutes les chances de maintenir un équilibre entre l'offre et la demande», a-t-il affirmé à Sputnik.

Lire aussi:

Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Tags:
baril, contrats à terme, record, prix, pétrole, WTI (light sweed crude), Brent, Alexandre Novak, Iran, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook