Ecoutez Radio Sputnik
    Total

    Avec ses deux nouveaux projets, Total s’enracine en Algérie

    © AP Photo / Jacques Brinon
    Economie
    URL courte
    8164

    Le géant pétrolier français et son partenaire algérien ont renforcé leur coopération en annonçant deux nouveaux contrats, l’un portant sur le développement conjoint du champ gazier d’Erg Issaouane, et l’autre sur un projet pétrochimique commun à Arzew, dans l’ouest de l’Algérie.

    Total et Sonatrach ont annoncé dimanche qu'ils renforçaient leur coopération dans le gaz naturel et la pétrochimie en Algérie, avec notamment la signature d'un contrat de concession pour le développement conjoint du champ gazier d'Erg Issaouane sur le permis TFT Sud, annonce Reuters.

    Le permis TFT Sud est situé au sud du champ de Tin Fouyé Tabankort (TFT), dont le groupe est le partenaire historique.

    «Les partenaires (Sonatrach 51% et Total 49%) s'engagent à réaliser les investissements nécessaires à la valorisation des réserves du champ d'Erg Issouane situé sur le permis TFT Sud estimées à plus de 100 millions de barils équivalent pétrole (bep)», peut-on lire dans le communiqué.

    Le développement, qui représente un investissement de l'ordre de 400 millions de dollars, sera relié aux installations de traitement de gaz existantes du champ de TFT par un gazoduc de 22 kilomètres.

    La mise en production du projet est prévue fin 2021. Les sociétés ont également signé un accord de commercialisation du gaz produit. Le contrat de concession entrera en vigueur dès l'approbation des autorités algériennes.

    Les deux entreprises annoncent par ailleurs la signature d'un pacte d'actionnaires permettant de créer la joint-venture STEP (Sonatrach Total Entreprise Polymères).
    Celle-ci sera en charge de mener à bien le projet pétrochimique commun à Arzew, dans l'ouest de l'Algérie. Il comprend la construction d'une usine de déshydrogénation de propane (PDH) et d'une unité de production de polypropylène (PP) d'une capacité de 550.000 tonnes par an.

    Les deux partenaires (Sonatrach 51% et Total 49%) ont prévu de lancer les études d'ingénierie dès novembre. Ce projet permettra de valoriser le propane disponible localement en grande quantité en le transformant en polypropylène, une matière plastique dont la demande est en très forte croissance.

    «Les accords signés aujourd'hui marquent une nouvelle étape dans le développement du partenariat stratégique entre Sonatrach et Total afin de poursuivre la valorisation des réserves gazières du pays en apportant le meilleur de notre expertise technologique», a déclaré Patrick Pouyanné, PDG de Total.

    Lire aussi:

    Après Total, trois autres géants pétroliers intéressés par des investissements en Algérie
    Algérie: que se cacherait-il derrière les attaques contre le PDG de la Sonatrach?
    Partenariat stratégique Algérie-Russie: 2 contrats dans les hydrocarbures signés à Alger
    Tags:
    gaz, pétrole, Total, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik