Economie
URL courte
3142
S'abonner

Le déficit budgétaire des États-Unis a atteint 779 milliards de dollars en 2018 sous l'effet d'un accroissement des dépenses militaires et de sécurité nationale, combiné à une baisse des recettes fiscales.

Sur les douze mois de l'année budgétaire clôturée fin septembre, il représente désormais 3,9% du produit intérieur brut (PIB), contre 3,5% en 2017, selon les chiffres du Trésor américain rendus publics lundi.

Il s'agit de son plus haut niveau depuis 2012, a précisé l'administration Trump, même s'il reste inférieur à celui anticipé par les services du budget du Congrès (CBO).

Au total, les dépenses publiques se sont inscrites en hausse de 3%, à 4.108 milliards de dollars, tandis que les recettes sont restées quasiment stables, à 3.329 milliards, après 3.315 milliards en 2017.

Dans le détail, le budget consacré aux programmes militaires est en hausse de 6%, à 601 milliards de dollars, et celui alloué à la sécurité nationale a augmenté de 35%, à 68 milliards, selon les données détaillées du Trésor.

Le rapport prévoit la hausse ultérieure du déficit pour atteindre 981 milliards de dollars en 2019, soit 4,6% du PIB.

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
La LDNA, mouvement pour la défense des Africains, espère la dissolution de l’Église catholique
L’Iran crée un réseau de silos à missiles au bord du golfe Persique
Tags:
PIB, déficit budgétaire, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook