Economie
URL courte
3242
S'abonner

Alors que les hostilités ont cessé sur la majeure partie du territoire syrien, les agriculteurs locaux envisagent de relancer leurs exportations d'huile d'olive.

La guerre qui a éclaté en Syrie en 2011 a poussé les agriculteurs locaux à suspendre la fabrication et l'exportation de nombreux produits relativement haut de gamme, dont l'huile d'olive. Or, aujourd'hui les producteurs s'apprêtent à relancer ce processus pour entamer bientôt les exportations d'huile en Russie, relate la chaîne de télévision russe Zvezda.

Selon le propriétaire d'une plantation d'oliviers Kamel contacté par la chaîne, lors de la saison de récolte, il recueille jusqu'à 400 tonnes d'olives en dépit des dommages subis pendant la guerre: à plusieurs reprises, les djihadistes avaient coupé les arbres juste pour se faire des feux.

Pour Kamel, les olives offrent l'unique possibilité de nourrir sa famille. Après avoir fini la récolte, les fermiers acheminent les olives vers une petite huilerie locale, dont le directeur Mouhammad promet qu'un jour les Syriens seront en mesure de livrer leur huile en Russie «pour des prix très attractifs».

Chaque saison, l'usine de Mouhammad traite jusqu'à un millier de tonnes d'olives. Les plantations ayant commencé à reprendre vie en Syrie, il devient de plus en plus probable que l'huile d'olive syrienne finisse par faire son retour sur le marché international, conclut la chaîne.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
hostilités, crise syrienne, exportations, olivier, huile d'olive, Russie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook