Economie
URL courte
Construction du gazoduc Nord Stream 2 (142)
15430
S'abonner

Il n’y a aucun doute que le gazoduc sera construit, a déclaré l’ambassadeur permanent russe auprès de l'Union européenne, Vladimir Tchijov, interrogé par Sputnik. Il a ainsi réagi à l’approbation par l’UE de nouvelles règles, qui seront appliquées aux parties maritimes des gazoducs en provenance des pays tiers.

Le projet Nord Stream 2 sera réalisé, malgré la possibilité d'entrée en vigueur des amendements à la directive gazière européenne sur la gestion des parties maritimes des gazoducs en provenance des pays tiers, a déclaré l'ambassadeur permanent russe auprès de l'Union européenne, Vladimir Tchijov, dans une interview accordée à Sputnik.

«Il peut y avoir différentes options. Mais le gazoduc sera construit, vous pouvez en être sûrs», a-t-il affirmé.

Le Conseil de l'UE et le Parlement européen ont approuvé, le 12 février, des amendements à la directive gazièreeuropéenne qui concernent les parties maritimes des gazoducs des pays tiers, comme par exemple le Nord Stream 2. Ces modifications doivent désormais être formellement approuvées par le Parlement européen et la Commission européenne, avant d'être transposées en droit national.

Selon le communiqué du Parlement européen, ces amendements ont pour but de s'assurer que les règles du marché gazier interne de l'UE soient appliquées aux gazoducs en provenance des pays tiers.

Le 8 février, la France et l'Allemagne ont soumis à leurs partenaires de l'UE un compromis pour permettre l'adoption de nouvelles règles sur le transport du gaz, sans bloquer le projet de gazoduc Nord Stream 2. Il prévoit notamment que l'application des règles européennes pour les gazoducs avec des pays tiers, comme la Russie, incombe aux pays de l'UE où les installations sont reliées pour la première fois au réseau européen. Dans le cas du Nord Stream 2, ce sera l'Allemagne.

Dossier:
Construction du gazoduc Nord Stream 2 (142)

Lire aussi:

Cette photo de Bernie Sanders lors de l’investiture de Joe Biden fait le bonheur des réseaux sociaux
La convocation d’un clandestin afghan dégénère à Melun
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
Un an après l’affaire Mila, l’adolescente «bunkérisée» se confie sur sa nouvelle vie
Tags:
gazoduc, gaz, Nord Stream 2, Commission européenne, Parlement européen, Union européenne (UE), Vladimir Tchijov, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook