Economie
URL courte
11391
S'abonner

En 2018, la multinationale agro-alimentaire française Danone a vu ses ventes au Maroc chuter considérablement à cause d’une campagne de boycott lancée sur les réseaux sociaux de manière anonyme en avril, a annoncé la société dans un communiqué.

Le boycott des produits Danone au Maroc a provoqué une chute des ventes de lait et de produits laitiers de 35% au quatrième trimestre, selon un communiqué diffusé par la société française.

En 2018, l'effet de la campagne lancée au Maroc «a été de —178 millions d'euros par rapport aux ventes de 2017, provenant à deux tiers d'un manque à gagner sur les ventes de lait et à un tiers d'un manque à gagner sur les produits laitiers», indique ce document.

Comme l'a expliqué la directrice financière de Danone, Cécile Cabanis, lors d'une conférence téléphonique, «nous retrouvons des parts de marché dans le lait et les produits frais» au Maroc, mais elle ne s'attend pas à un retour de la croissance avant «la fin de l'année» 2019.

En avril dernier, une campagne anonyme ciblant la multinationale agro-alimentaire a été lancée sur les réseaux sociaux au Maroc. Elle a contraint Centrale Danone, détenu à 99.68% par le groupe français, à diminuer d'environ 10% le prix de certaines briques de lait pasteurisé et à créer d'un «format économique» pour tenter de redresser la barre.

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Un prévisionniste qui ne s'est jamais trompé donne ses pronostics pour la présidentielle US
Explosion à Beyrouth: l'épouse de l'ambassadeur des Pays-Bas au Liban décède des suites de ses blessures
Tags:
produits laitiers, lait, réseaux sociaux, campagne, chute, ventes, Danone, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook