Ecoutez Radio Sputnik
    Google

    Google de nouveau sanctionné au portefeuille par l’UE pour «abus de position dominante»

    © AP Photo / Keystone, Walter Bier, file
    Economie
    URL courte
    1130
    S'abonner

    L’Union européenne a infligé une troisième amende au géant de l’informatique américain pour avoir abusé de sa position dominante en matière de publicité en ligne.

    Un «abus de position dominante» a valu à Google une nouvelle amende de 1,49 milliard d'euros de la part de la Commission européenne. Il s'agit de la troisième sanction en deux ans infligée par l'exécutif européen au géant de l'informatique américain, qui doit désormais verser près de 8,3 milliards d'euros d'amendes.

    Dans un communiqué de la commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager, il est indiqué que Google a «consolidé sa position dominante dans le domaine des publicités contextuelles en ligne» et «s'est prémunie contre la pression concurrentielle en imposant des restrictions contractuelles anticoncurrentielles aux sites Web tiers».

    En raison de cette politique de Google, les autres sociétés «se sont vu refuser la possibilité d'affronter la concurrence sur la base de leurs mérites et d'innover et les consommateurs ont été privés des avantages de la concurrence», indique le document.

    En 2017 et 2018 respectivement, la Commission européenne avait déjà infligé des amendes de 2,4 et de 4,3 milliards d'euros à Google pour abus de position dominante avec sa plateforme logicielle Android et son comparateur de prix.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Une meute de loups entame une «chasse à l’homme» en Russie – vidéo
    La Turquie évoque une fermeture de la base d'Incirlik en réponse aux sanctions US contre les S-400
    La loi de la jungle: un python tué par le ratel qu’il étranglait à cause de l’intervention d’un chacal – vidéo
    Tags:
    abus de position, concurrence, amende, sanctions, Android, Google, Commission européenne, Margrethe Vestager, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik