Ecoutez Radio Sputnik
    Euro

    Bras de fer autour d’Airbus:les menaces US frappent l’économie de l’UE au «mauvais moment»

    CC0
    Economie
    URL courte
    11113

    Une nouvelle hausse des droits de douane américains sur les marchandises européennes pourrait avoir un impact négatif sur le climat des investissements dans l’UE, écrit Bloomberg. Dans le même temps, l’agence indique que Washington pourrait utiliser ces menaces pour accélérer l’ouverture des négociations avec l’UE.

    Si Washington passe des menaces aux actes et impose de nouveaux droits de douane sur certains produits européens, cela pourrait réduire la confiance des investisseurs en l'économie de la zone euro, déjà en déclin depuis 2016, écrit ce mardi l'agence Bloomberg.

    «La spirale d'escalade dans la dispute commerciale entre les États-Unis et l'Europe a monté d'un cran», a déclaré Andreas Scheuerle, économiste de la banque allemande DekaBank, cité par Bloomberg.

    Selon cet expert, si la volonté des entreprises d'investir s'affaiblit, cela constituera «un grand danger».

    Dans un communiqué rendu public ce lundi 8 avril, le bureau du représentant américain au Commerce a menacé l'Union européenne d'imposer des hausses de taxes douanières à Airbus et d'autres produits européens si Bruxelles ne met pas un terme à certaines subventions attribuées au constructeur aéronautique. Ces restrictions peuvent affecter des produits importés de France, d'Allemagne, d'Espagne et du Royaume-Uni.

    Ces menaces interviennent au moment où l'UE est en train de finaliser les termes du mandat de la Commission européenne dans les pourparlers commerciaux avec Washington. La France était le seul pays de l'UE à avoir bloqué fin mars l'ouverture de négociations commerciales entre l'UE et les États-Unis en réclamant «plus de temps».

    D'après Aline Schuiling, économiste à la banque néerlandaise ABN Amro, les dernières menaces de Washington peuvent avoir pour but d'accélérer le début de ces négociations.

    «Ce n'est qu'un signe que le Président Trump tente d'exercer une pression sur l'Europe», estime-t-elle.

    Le 25 juillet dernier, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, s'était rendu aux États-Unis pour rencontrer Donald Trump en vue des négociations. À l'issue de ces dernières, les deux hommes avaient annoncé une série de mesures sur l'agriculture, l'industrie et l'énergie pour apaiser le conflit commercial qui déchirait les États-Unis et l'Union européenne.

    Lire aussi:

    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Tags:
    droits de douane, Airbus Group, Bloomberg, Union européenne (UE), Europe, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik