Ecoutez Radio Sputnik
    Des tubes pour un gazoduc (image d'illustration)

    Force de Sibérie, le gazoduc reliant la Russise à la Chine, opérationnel dès décembre

    © Photo. Gazprom
    Economie
    URL courte
    9553
    S'abonner

    La Russie inaugurera ses livraisons de gaz à la Chine via le gazoduc Force de Sibérie en décembre, par une vidéoconférence des Présidents des deux pays, a annoncé un conseiller du Président russe.

    Le Président russe, Vladimir Poutine, et son homologue chinois Xi Jinping célébreront, au cours d’une visioconférence prévue pour le dernier mois de l’année, les débuts de la fourniture de gaz russe à la Chine par la Route de l’est, a déclaré aux journalistes le conseiller du Président russe Youri Ouchakov.

    «En décembre, par vidéoconférence, Vladimir Poutine et Xi Jinping lanceront les transferts de gaz russe vers la Chine via la Route de l’est», a-t-il dévoilé.

    Il a également tenu à souligner que la Russie était le premier fournisseur d’hydrocarbures de la Chine. En outre, le projet Yamal GNC a été mis en œuvre avec succès, et les partenaires chinois comptent également parmi les actionnaires du deuxième grand projet Novateka, l'Arctique GNC-2, sans compter leur coopération dans le domaine de l'atome pacifique.

    Gazprom et la société chinoise d’hydrocarbures CNPC ont signé en mai 2014 un traité sur l'approvisionnement en gaz russe de la Chine via la Route de l'est. Le traité a été conclu pour 30 ans et prévoit ainsi la livraison annuelle de 38 milliards de mètres cubes par le gazoduc Force de Sibérie.

    À la fin du mois d'octobre, Gazprom a achevé le remplissage de cette structure, qui est désormais prête à acheminer le gaz russe jusqu’en Chine.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Il n'y a eu «aucune excuse»: le journaliste turc blessé à l’œil le 5 décembre par la police témoigne
    La Turquie évoque une fermeture de la base d'Incirlik en réponse aux sanctions US contre les S-400
    Tags:
    économie, politique, gaz, Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik