Economie
URL courte
2205
S'abonner

117 entreprises -dont deux françaises- ont été épinglées comme ayant fait défaut sur leur dette en 2019, selon Standard & Poor's Global Ratings. Cela représente une flambée de 43% par rapport à 2018, précise BFM Bourse.

Tirant le bilan de l’année qui vient de s’écouler, l’agence de notation américaine Standard & Poor's Global Ratings a constaté que le marché du crédit avait été considérablement marqué par une hausse du nombre de sociétés ayant fait défaut sur leur dette, rapporte BFM Bourse.

Avec une augmentation de 43% en 2019, 117 entreprises (contre 82 en 2018) sont concernées, sur plus de 4.600 sociétés répertoriées par S&P. Depuis 2009, ce chiffre n’a été plus élevé qu’en 2016.

Les critères d’un défaut de paiement établis par l’agence de notation vont au-delà d’un dépôt de bilan, impliquant les cas de banqueroute totale, certaines restructurations acceptées par des créanciers, les effacements de dette et les échéances non honorées.

77 entreprises américaines figurent dans cette liste, dont Ultra Petroleum, Bellatrix Exploration, Hornbeck Offshore Services, en raison de difficultés dans le domaine du pétrole et du gaz, précise la publication.

Parmi les sociétés françaises, seules deux entreprises sont concernées. Il s’agit de Novartex -maison mère de Vivarte-, et du groupe de chimie fine Novasep qui a déjà subi une recapitalisation il y a plusieurs années, soutenu par Bpifrance.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Sanctions contre la Russie, le Venezuela et la Birmanie: «une erreur stratégique majeure commise par l’UE»
Tags:
société, Standard & Poor's, défaut de paiement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook