Economie
URL courte
106817
S'abonner

À l’approche du Brexit, le Royaume-Uni a acheté de l’or russe pour un montant record de 4,86 milliards d’euros. Les exportations de platine et d’argent russes à Londres ont elles aussi augmenté.

À l’issue de l’année 2019, la Russie a enregistré une augmentation record de ses exportations d’or vers le Royaume-Uni. Selon les données du Service fédéral des douanes (FTS), elles se sont chiffrées à 5,33 milliards de dollars (4,86 milliards d’euros).

Le Royaume-Uni représente ainsi 93% de l’ensemble des exportations d’or russe en 2019. À titre de comparaison, en 2018, les ventes d’or russes vers ce même pays atteignaient 433 millions de dollars (394 millions d’euros).

Outre l’or, la partie russe a également augmenté ses exportations de platine et d’argent vers le Royaume-Uni. Elles se sont respectivement établies à 936 et 100 millions de dollars (853 et 91 millions d’euros), indique le FTS.

Le Brexit serait en cause

Les livraisons de métaux précieux russes au Royaume-Uni se sont notamment intensifiées fin 2019, soit à l’approche du Brexit. Si en juillet 2019 les importations d’or russe s’élevaient à 154 millions de livres sterling (176 millions d’euros), elles atteignaient 975,5 millions de livres sterling (1,15 milliards d’euros) en décembre, selon les données des douanes britanniques.

Dans le même temps, les guerres commerciales opposant les États-Unis à la Chine auraient également pu favoriser l’achat d’or russe par Londres, considéré parmi les principaux marchés de l’or physique dans le monde.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Tags:
Service fédéral russe des douanes (FTS), exportations, métaux précieux, or, Russie, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook