Economie
URL courte
Chute du prix du pétrole - printemps 2020 (47)
4315
S'abonner

Les cours du pétrole connaissent un rebond de 5% après un plongeon record depuis février 2016. Les indices européens, tels que le CAC 40 et le Dax, présentent également une hausse au lendemain de l’annonce faite par les ministres des Finances de l’UE sur les mesures à venir pour apaiser le coup porté par l’épidémie de coronavirus.

Les valeurs du baril de Brent et du WTI (West Texas intermediate) repartent à la hausse et couvrent ainsi une partie de leurs pertes, augmentant de 5%, indiquent les données des échanges, après une nouvelle chute vertigineuse du prix de l’or noir survenue le 16 mars, atteignant son plus bas niveau depuis février 2016.

Lundi 16 mars, le baril de Brent pour les livraisons de mai plongeait de plus de 11% à la bourse de Londres pour un baril à 30,05 dollars. Quelques heures plus tard, à 02h02 (heure française), il repartait à la hausse (+5,23%) à 31,17 dollars le baril.

Quant au brut américain (WTI) pour avril, il s’était effondré de 9,5% à 28,70 dollars le baril, avant d’enregistrer une augmentation de 5,1% à 31,17 dollars le baril.

Situation sur les marchés financiers

Après son plongeon de 5,75% hier, le CAC 40 a ouvert ce mardi en hausse, +3,93%. L’indice français prenait 64,49 points à 09h32 (heure de Paris).
Suivant la même tendance, la Bourse de Francfort a également enregistré une augmentation de plus de 4% à l’ouverture.

Des banques en hausse

Le secteur bancaire se relève également. L’action Société Générale enregistrait une hausse de 4,20% à 15,13 euros, BNP Paribas de 2,79% à 28,21 euros et Crédit Agricole de 3,09% à 6,27 euros. Les entreprises automobiles avaient elles aussi le vent en poupe. Renault gagnait 4,93% à 15,27 euros et Peugeot 1,77% à 11,23 euros.

«Les banques centrales ont fait de leur mieux. Mais en l'absence de mesures fiscales de la part des gouvernements partout dans le monde, il est difficile de voir où les marchés pourraient trouver un appui à moyen terme», prévient Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Les bourses rebondissent après que les 27 ministres des Finances de l’Union européenne ont promis de «faire tout le nécessaire» pour contrer les difficultés économiques entraînées par l’épidémie de coronavirus.

Cependant, la demande en pétrole pourrait baisser davantage à la suite de la fermeture des entreprises et le confinement de certains pays sur fond de pandémie de coronavirus, «encore plus que ce qui était anticipé il y a quelques semaines», selon Fawad Razaqzada, analyste, cité par l’AFP.

Dossier:
Chute du prix du pétrole - printemps 2020 (47)

Lire aussi:

Un drone filme une foule détruire une colonne entière de voitures de police à Philadelphie – vidéo
Une nouvelle vidéo montre ce qui se passe juste avant la mort de George Floyd
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Tags:
banques, Bourse de Paris, bourse, pétrole
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook