Economie
URL courte
5119
S'abonner

L’économie mondiale sera remise sur les rails relativement vite après que le virus sera endigué, selon les analystes d’Oxford Economics qui ont étudié les impacts des épidémies précédentes sur les économies dans le monde.

La reprise économique mondiale pourrait être assez rapide une fois que le coronavirus sera sous contrôle, selon les spécialistes de la société d'analyse britannique Oxford Economics, qui ont analysé l'impact des épidémies à court terme sur la croissance économique mondiale.

Ils ont pris en exemple l'épidémie de pneumonie atypique SARS en 2003 et la pandémie de grippe porcine en 2009, et ont conclu qu’après avoir enregistré une baisse à court terme, l’économie mondiale avait connu une reprise rapide et importante.

«Les craintes sociales se sont accrues avec l'augmentation des cas d’infection, mais elles ont rapidement disparues une fois que les épidémies ont été contrôlées», ont indiqué les analystes.

Les conséquences économiques probables

Oxford Economics prévoit que la propagation du coronavirus s'arrêtera au cours du second semestre, puis le taux de croissance du PIB mondial pourrait atteindre 5%.

Mais il y a des risques que les effets négatifs du coronavirus se prolongent et mettent au jour d'autres problèmes économiques mondiaux, tels que le faible équilibre du secteur des entreprises et les fragiles liens commerciaux. La croissance du PIB mondial et la reprise économique de la Chine seront lentes. La récession qui a éclaté aux États-Unis est également préoccupante.

«Mais l'Histoire montre que l'économie se remet rapidement, même après de graves chocs. Pour l'instant, nous attendons encore une reprise importante au cours du second semestre, après le premier qui était terrible», concluent les experts d’Oxford Economics.

Lire aussi:

Les autorités ont «menti» sur l’inutilité des masques pour «une bonne cause», estime une journaliste
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
Covid-19, pandémie, économie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook