Economie
URL courte
Propagation du coronavirus - mars 2020 (39)
15364
S'abonner

La crise économique provoquée par l’épidémie de coronavirus a frappé l’Europe du Nord, une région parmi les plus riches et les plus stables du monde, selon Bloomberg.

L’arrêt économique provoqué par la propagation du coronavirus frappe violemment la très riche et stable Europe du Nord, relate l’agence Bloomberg.

En Norvège, en Finlande, en Suède, en Islande, ainsi qu’au Danemark, des pays où le PIB par habitant fait partie des plus élevés en Europe, le chômage est en hausse.

Peuplée d'environ 27 millions de personnes, la région nordique a vu près de 630.000 travailleurs mis en congé temporaire ces dernières semaines, beaucoup sans salaire. Environ 105.000 autres ont été licenciés, selon des calculs de Bloomberg.

Des employés ont été mis à pied par le constructeur de camions Volvo Group. Les compagnies aériennes Scandinavian Airlines (SAS), Finnair Oyj et Norwegian Air ont mis la plupart de leurs employés en congé. Scandic Hotels Group AB a fermé les portes de plus de 60 hôtels, tandis que des détaillants comme Hennes & Mauritz AB ont envoyé des milliers de membres de son personnel à la maison.

Éviter que les licenciements temporaires ne deviennent permanents

«Il est facile d’imaginer que les chiffres élevés que nous constatons augmenteront considérablement si l’économie n’est pas redémarrée dans un délai relativement court», a déclaré Helge Pedersen, économiste en chef de Nordea Bank à Copenhague.

L’agence indique que les gouvernements nordiques ont du mal à fournir des secours en cas de catastrophe, notamment des subventions dont pourraient avoir besoin 75% des salaires. L'objectif est d'éviter que les licenciements temporaires ne deviennent permanents.

Dossier:
Propagation du coronavirus - mars 2020 (39)

Lire aussi:

«Une opération inadmissible»: LREM se lance dans une campagne d’affichage illégale dans toute la France
Guerre au Haut-Karabakh: «Erdogan cherche à mettre la pression sur Poutine», selon Tahhan
«Un objet enfoncé dans le crâne»: violent meurtre de deux femmes à Paris
Tags:
chômage, crise, Europe du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook