Economie
URL courte
255812
S'abonner

La crise du Covid-19 n'a pour l’instant entraîné que quelques faillites d’entreprises allemandes. Mais les experts s'attendent à une vague d’insolvabilités imminentes beaucoup plus forte, selon Focus.

Le fournisseur d'informations de crédit Crifbürgel s'attend à plus de 29.000 défaillances d'entreprises en Allemagne cette année, soit environ 54% de plus qu’en 2019, relate le magazine Focus.

La vague de faillites serait aussi forte que lors de la crise financière de 2008-2009, lorsque près de 34.000 entreprises avaient été déclarées insolvables. Les experts n’ont même pas inclus dans ces prévisions les prêts accordés par la banque Kreditanstalt für Wiederaufbau (KfW) qui devraient aussi être remboursés.

La vague d'insolvabilités se poursuivra jusqu'en 2021, selon Crifbürgel. Son étendue dépendra de la durée de la pandémie. Les effets exacts de la crise du coronavirus ne deviendront apparents qu'au cours du second semestre et de l'année prochaine.

L’industrie du spectacle et le tourisme les plus touchés

Une forte croissance des faillites est à attendre en particulier dans les secteurs du tourisme, de la restauration et de l’industrie du spectacle, selon Crifbürgel. De plus, la crise touchera les organisateurs d’expositions, les constructeurs automobiles, les cinémas ainsi que l'industrie dépendante des exportations.

Cependant, une faillite causée par la pandémie ne signifie pas nécessairement que l'entreprise disparaît du marché, note Crifbürgel. La législation allemande offre de nombreuses possibilités de préserver les entreprises.

À la mi-mai, l’économie allemande a vécu une récession record depuis la crise financière de 2008-2009. Au premier trimestre, le PIB allemand s’est réduit de 2,2% par rapport au dernier trimestre de 2019, selon Deutsche Welle.

Lire aussi:

Confinement à Dunkerque et dans sa région dès ce week-end
Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
Rouée de coups par trois femmes pour avoir demandé l’arrêt d’une fête à 7h du matin
Tags:
insolvabilité, Allemagne, faillite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook