Economie
URL courte
7522
S'abonner

Avec 55,8 millions de téléphones vendus au second trimestre dans un contexte de sanctions américaines, Huawei est devenu le premier vendeur mondial devant Samsung, selon les chiffres du cabinet d'études Canalys publiés jeudi 30 juillet.

Au deuxième trimestre 2020, le chinois Huawei a détrôné le sud-coréen Samsung et s'est hissé à la position de premier vendeur mondial de smartphones. Selon les chiffres publiés le 30 juillet par le bureau d'études Canalys, en dépit des sanctions américaines le géant chinois en a vendu 55,8 millions contre 53,7 millions pour Samsung.

Canalys signale cependant que les ventes de Huawei ont reculé de 5% sur un an entre avril et juin, tandis que celles de Samsung ont chuté de 30% au cours de la même période suite aux perturbations provoquées par la pandémie dans d'importants marchés, notamment le Brésil, les États-Unis et l'Europe.

En outre, Samsung est très peu présent en Chine où il détient moins d’1% du marché.

Premier sorti du confinement

A contrario, Huawei vend plus de 70% de ses téléphones en Chine où le déconfinement est intervenu plus tôt que dans d'autres pays affectés par le Covid-19.

«Huawei a pleinement profité de la reprise économique en Chine pour relancer son activité dans le domaine des smartphones», a signalé l'analyste de Canalys Ben Stanton.

Huawei sous sanctions

L'année dernière, le département américain du Commerce a imposé des sanctions contre Huawei sous prétexte de protéger la sécurité nationale. 

L'administration Trump perçoit Huawei comme une menace pour cette sécurité nationale, l'accusant de collusion avec les autorités chinoises, ce que le groupe nie catégoriquement.

Lire aussi:

Policiers brûlés à Viry-Châtillon: bagarre générale au moment du verdict à 1h du matin – vidéo
La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Femme poussée dans le métro parisien: «l’auteur de l’agression» interpellé, dit Marlène Schiappa
Tags:
ventes, Samsung, Huawei
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook