Economie
URL courte
Par
0 115
S'abonner

L'Arabie saoudite réduira l'approvisionnement en pétrole de neuf acheteurs d'Europe et d'Asie, après que le royaume a volontairement accepté de réduire sa production d'un million de barils par jour en février et mars, relate l’agence Bloomberg.

L'Arabie saoudite réduit ses approvisionnements en pétrole brut pour au moins 11 raffineurs en Asie et en Europe après que le royaume s’est porté volontaire pour réduire sa production d’un million de barils par jour pour février et mars, rapporte Bloomberg.

Aramco fournira moins de brut dans le cadre de contrats à long terme le mois prochain, livrant à certains raffineurs asiatiques jusqu'à 20 à 30% de moins que ce qu'ils avaient requis, selon les responsables de la société.

Un raffineur européen qui achète généralement de petits volumes à l'Arabie saoudite n’en recevra aucun en ce mois de février.

Baisse de la demande en Asie

Cinq autres clients asiatiques d’Aramco ont acheté moins de brut pour février et ont reçu les volumes qu'ils demandaient, a déclaré la société saoudienne. Elle a par ailleurs augmenté ses prix de vente officiels pour toutes les ventes en Asie et aux États-Unis la semaine dernière après son annonce surprise de mettre en œuvre des réductions importantes durant le mois.

Pétrole
© AP Photo / Hasan Jamali / Puits de pétrole dans le désert
La décision de l’Arabie saoudite de vendre moins de pétrole intervient dans un contexte de baisse générale de la demande de brut en Asie en raison de la saison d’entretien des raffineries de mars à avril. Par ailleurs, la résurgence des infections au Covid-19 en Asie et en Europe, la déclaration de l'état d'urgence dans certaines parties du Japon et de la Malaisie, réduisent également la consommation de pétrole et maintiennent les taux de fonctionnement des raffineries à de bas niveaux.

Lire aussi:

Plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
«Une catastrophe»: Michel Cymes sur la suspension des activités physiques des enfants pendant la pandémie
«Fait pour dormir»: voici pourquoi il ne faut pas manger au lit
Tags:
Saudi Aramco, Asie, Europe, Europe, ravitaillement, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook