Economie
URL courte
Par
13927
S'abonner

Les lenteurs dans la vaccination et les retards dans la réouverture d’entreprises pourraient coûter à l’Union européenne entre 50 et 100 milliards d’euros, selon les calculs de Bloomberg.

La vaccination en Europe alarme certains des principaux investisseurs mondiaux, lesquels voient la croissance économique menacée par la lenteur des réouvertures d’entreprises. Un retard d'un à deux mois pourrait coûter à l'économie de l'UE entre 50 et 100 milliards d'euros, avance Bloomberg.

«Des confinements prolongés menacent la reprise économique. Les investisseurs en prennent note. Les fonds d'actions européennes ont enregistré trois semaines de sorties de capitaux», écrit le journal.

Bloomberg indique que la Bank of America Corp. et le BlackRock Investment Institute avertissent que la poursuite de la pandémie pourrait nuire aux stratégies commerciales dans le bloc à monnaie unique.

Deux mois trop tard?

Selon le Coronavirus Vaccine Tracker de Bloomberg, l'Europe continentale accuse un retard sensible dans la distribution des vaccins. L'UE a administré huit doses pour 100 personnes contre 33 au Royaume-Uni et 25 aux États-Unis.

Grâce à de nouveaux pactes d'approvisionnement et à une production accrue, l'UE pourrait être en mesure de vacciner 75% de sa population adulte d'ici fin août, environ deux mois plus tôt que prévu, signale Bloomberg ajoutant, néanmoins, qu’aux yeux des investisseurs cela pourrait être trop tard.

Lire aussi:

«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
La République tchèque expulse près de 70 employés de l’ambassade russe, Moscou promet une réponse
Les concepteurs du Spoutnik V «étonnés» par le silence des médias sur les décès après injection du Pfizer
La France menace la Russie et Poutine au sujet de Navalny, promettant des sanctions en cas de décès
Tags:
reprise, pandémie, Union européenne (UE)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook