Economie
URL courte
Par
2513
S'abonner

Après une chute abyssale mi-mai, le Bitcoin a retrouvé des couleurs et accroche de nouveau la barre des 40.000 dollars. L’imbroglio autour des paiements chez Tesla semble s’éclaircir.

Moins d’un mois après sa chute vertigineuse du 19 mai, où il avait perdu près de 30% de sa valeur, le Bitcoin semble se remettre progressivement d’aplomb.

Connue pour sa volatilité, la cryptomonnaie a ainsi bondi de 12,5% en 24 heures ce 14 juin, pour franchir une nouvelle fois la barre des 40.000 dollars. Un seuil que la devise n’avait plus passé depuis le 26 mai. Le Bitcoin reste cependant bien loin de son record historique du 14 avril, où il avait culminé à 64.895 dollars.

La plus célèbre des devises virtuelles profite notamment des dernières annonces de Tesla. Le constructeur automobile a en effet tempéré sa décision de refuser les paiements en bitcoins. Le PDG du groupe, Elon Musk, a en effet affirmé sur Twitter que l’entreprise accepterait de nouveau d’encaisser la cryptomonnaie, lorsque celle-ci utiliserait une quantité raisonnable d’énergie propre (50%).

Devise énergivore

Le Bitcoin est en effet considéré par certains comme un gouffre énergétique, de par sa consommation en électricité. L’usage de la cryptomonnaie a ainsi fait émettre 69 millions de tonnes de dioxyde de carbone en 2017, révélait une récente étude publiée dans Nature Climate Change. Et ce, alors que la devise ne représentait que 0,03% des transactions dématérialisées effectuées dans le monde cette année-là.

Au nom de la défense de l’environnement, Tesla avait donc annoncé renoncer à la monnaie numérique mi-mai. Une décision qui avait précipité la chute du Bitcoin, en parallèle avec le tour de vis des autorités chinoises, lesquelles avaient accentué la répression sur le minage de la devise.

Tous les États n’ont cependant pas la même position vis-à-vis des cryptomonnaies. À l’inverse de la Chine, le Salvador vient ainsi de pourvoir le Bitcoin d’un cours légal. Le Président de ce pays, Nayib Bukele, espère que la devise permettra notamment aux expatriés d’envoyer leur argent au pays plus aisément. Les Salvadoriens pourront également payer leurs impôts en bitcoins.

Lire aussi:

Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Un système de DCA russe détruit l’ensemble des missiles israéliens ayant visé une ville syrienne
Tags:
Salvador, Elon Musk, Tesla, cryptomonnaie, Bitcoin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook