Economie
URL courte
Par
Construction du gazoduc Nord Stream 2 (164)
24772
S'abonner

Le gazoduc Nord Stream 2 est un projet mutuellement avantageux pour la Russie et l’Europe qui va renforcer la sécurité énergétique de cette dernière pour les décennies à venir, indique Sergueï Lavrov.

Alors que la construction du Nord Stream 2 touche à sa fin, le ministre russe des Affaires étrangères a une nouvelle fois souligné le caractère commercial de ce projet visant à renforcer la sécurité énergétique de l’Europe.

«Nous considérons la construction du gazoduc Nord Stream 2 comme un projet purement commercial, mutuellement avantageux. Les allégations selon lesquelles il augmentera la dépendance de l'Europe vis-à-vis de l’approvisionnement en gaz russe sont infondées», a-t-il déclaré dans une interview au quotidien hongrois Magyar Nemzet.

D’après le ministre, la mise en service du gazoduc servira à diversifier les voies de livraison de gaz sans en augmenter la quantité actuelle. L’approvisionnement stable des consommateurs européens par le chemin le plus court réduira également l'empreinte écologique de son transport.

«De cette façon, le Nord Stream 2 renforcera la sécurité énergétique de l’Europe pour les décennies à venir. C’est pourquoi les capitales européennes intéressées par le projet se prononcent résolument pour l’achèvement de sa construction», a-t-il indiqué.

Un itinéraire 2.000 km plus court que via l’Ukraine

Vendredi 20 août, la question a été abordée lors de la rencontre entre Vladimir Poutine et Angela Merkel à Moscou.

Le Président russe a signalé que la construction du Nord Stream 2 touchait à sa fin et qu’il ne restait qu’à poser 15 kilomètres de tubes.

Il a signalé que l’itinéraire par la mer Baltique faisait 2.000 kilomètres de moins que via le territoire ukrainien.

Moins d’émissions nocives

En outre, ce gazoduc rejette cinq fois moins d’émissions nocives dans l’atmosphère, a souligné le Président russe. «C’est un système moderne, écologiquement pur et ce n’est pas une phrase creuse», a indiqué M.Poutine en précisant que les frais de transport étaient sensiblement inférieurs à ceux via l’Ukraine.

Il a rappelé à la chancelière et à d’autres dirigeants occidentaux que le Nord Stream 2 n’était pas un projet politique, mais économique et que déclarer le contraire était «une idée fausse ou une tentative d’induire en erreur».

Jeudi 19 août, Gazprom a annoncé dans sa chaîne officielle Telegram que l’Europe pourrait bénéficier de 5,6 milliards de mètres cubes de gaz approvisionnés via le Nord Stream 2 dès cette année.

Dossier:
Construction du gazoduc Nord Stream 2 (164)

Lire aussi:

Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Véran confirme un possible allégement concernant le pass sanitaire
Tags:
Europe, Sergueï Lavrov, Nord Stream 2
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook