Europe
URL courte
Par
11810
S'abonner

La «liste noire» des individus ukrainiens visés par les sanctions russes compte désormais 849 noms, alors que la version initiale, présentée en novembre 2018, en contenait 322.

Le gouvernement russe a élargi la liste de personnes physiques visées par des sanctions décrétées par Moscou à l’encontre de Kiev.

Le document ad hoc publié sur le site gouvernemental compte désormais 849 noms, alors que la version initiale, dévoilée en novembre 2018, en contenait 322. Depuis septembre dernier, l’ex-Président ukrainien Petro Porochenko figure sur cette liste.

Kiev dénonce une «tentative de pression»

En réaction, le ministère ukrainien des Affaires étrangères a protesté et «condamné catégoriquement une tentative d’exercer des pressions sur des députés et personnalités ukrainiens».

«La partie ukrainienne se réserve le droit d’adopter en réponse des mesures adéquates conformément aux normes et principes du droit international», indique le ministère dans son communiqué.

Lire aussi:

Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
Mère immolée à Mérignac: le garde des Sceaux hué au Sénat
«Ce n’est plus Paris, c’est Kingston en Jamaïque!»: les riverains de Stalingrad crient leur colère
Tags:
sanctions, Ukraine, Russie, Petro Porochenko
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook