Europe
URL courte
Par
4315136
S'abonner

Les dirigeants français et allemande ont condamné l'expulsion par Moscou de diplomates européens accusés d'avoir pris part à des rassemblements de soutien en faveur d'Alexeï Navalny.

Angela Merkel et Emmanuel Macron ont condamné l'expulsion par la Russie de diplomates allemand, polonais et suédois accusés d'avoir participé à des rassemblements de soutien illégaux en faveur de l'opposant Alexeï Navalny.

À l'issue d'un conseil de défense franco-allemand virtuel, la chancelière allemande a qualifié cette décision d'injustifiée et a déclaré que Berlin se réservait le droit de prendre des mesures de rétorsion, y compris individuelles, contre la Russie.

Emmanuel Macron a condamné ces expulsions «avec la plus grande fermeté».

«Sur l'affaire Navalny, je condamne avec la plus grande fermeté du début à la fin ce qui s'est passé, de l'empoisonnement [...] à la condamnation, et aujourd'hui l'expulsion des diplomates allemand, polonais, suédois, qui a été décidée par la Russie», a déclaré le Président français, soulignant qu'«on ne gère pas les tensions politiques de cette manière».

Mme Merkel a pourtant tenu à réaffirmer son attachement au projet Nord Stream 2, un gazoduc qui reliera la Russie et l'Allemagne, tout en soulignant qu'il fallait éviter toute «dépendance énergétique» vis-à-vis de Moscou.

Plus tôt dans la journée, le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé l'expulsion de diplomates allemand, polonais et suédois qui avaient participé à des rassemblements non-autorisés en soutien à Alexeï Navalny en janvier. La diplomatie européenne a en réponse demandé à Moscou de reconsidérer sa décision.

Lire aussi:

Deux voleurs s’accroupissent derrière un caddie pour se cacher de la police à Toulouse
Un policier renversé et projeté au sol après avoir voulu contrôler un individu à motocross à Lyon
Le prototype Starship de SpaceX réussit son atterrissage, puis explose
Tags:
Allemagne, Russie, Alexeï Navalny, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook