Europe
URL courte
Par
359627
S'abonner

Le Royaume-Uni a annoncé mercredi l'envoi de deux navires de patrouille de la marine britannique près de Jersey, située dans la Manche, après que la France a laissé entendre qu'elle pourrait couper l'électricité alimentant l'île, sur fond de conflit post-Brexit sur la pêche entre Londres et Paris.

La France a menacé mardi de prendre des mesures de rétorsion contre le Royaume-Uni à la suite de nouvelles conditions imposées par les autorités britanniques aux pêcheurs français au large des îles anglo-normandes. Elle a dénoncé des conditions selon elle contraires à l'accord commercial conclu entre l'Union européenne et le Royaume-Uni à la suite du Brexit.

Après s'être entretenu avec des représentants de Jersey de l'hypothèse d'un blocus de la France, le Premier ministre britannique Boris Johnson a affirmé son «soutien indéfectible» à l'île.

Il a aussi souligné «la nécessité urgente d'une désescalade des tensions», a rapporté un porte-parole du dirigeant britannique.

«Par mesure de précaution, le Royaume-Uni va envoyer deux navires de patrouille pour surveiller la situation», a ajouté le porte-parole.

Annie Girardin «dégoutée»

La ministre française de la Mer, Annie Girardin, avait fait part mardi de son «dégoût» en apprenant que l'île de Jersey avait délivré des licences avec des conditions imposées unilatéralement - dont une limite de durée de l'accès accordé aux pêcheurs français à ses eaux.

«Dans l'accord (post-Brexit), il y a des mesures de rétorsion et nous sommes prêts à les utiliser», avait-elle déclaré devant l'Assemblée nationale, évoquant «par exemple le transport d'électricité par câble sous-marin» pour Jersey.

L’île de Jersey

L'île de 108.000 habitants importe de France 95% de son électricité, selon les données de l'agence de presse spécialiste de l'énergie S&P Global Platts.

À Jersey, le gouvernement a indiqué que la France et l'Union européenne avaient exprimé leur mécontentement avec les conditions imposées aux licences de pêche, mais a assuré respecter les termes de l'accord post-Brexit.

«Nous sommes entrés dans une nouvelle ère et cela prend du temps pour tout ajuster. Jersey a constamment affiché son engagement à trouver une transition en douceur vers le nouveau régime», a déclaré le ministre des relations extérieures de l'île, Ian Gorst, dans un communiqué.

Lire aussi:

Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Tags:
Royaume-Uni, France, Jersey
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook