Europe
URL courte
Par
246433
S'abonner

La France a envoyé deux patrouilleurs maritimes au large de Jersey, théâtre de tensions autour de l'accès aux zones de pêche. Des bateaux de pêche français manifestent également au large de l'île de Jersey, dans la Manche, pour dénoncer des restrictions sur leur accès aux eaux britanniques.

Les deux patrouilleurs, l'un de la gendarmerie maritime (l'Athos), l'autre des affaires maritimes (le Thémis), ont été déployés sur ordre de la préfecture maritime, qui répond aux instructions du cabinet du Premier ministre.

Manifestation des pêcheurs

Des dizaines de bateaux de pêche français ont protesté dans le calme, jeudi matin devant le port de la capitale de l'île anglo-normande de Jersey, contre les conditions de pêche imposées aux marins français après le Brexit.

Un représentant du comité régional de pêche de Normandie, à l'origine de la manifestation de jeudi, a déclaré que les chalutiers français ne chercheraient pas à bloquer l'accès aux ports de Jersey ou à empêcher les navires de pêche locaux de travailler.

«L'objectif c'est de manifester notre mécontentement face aux mesures restrictives», a dit à Reuters Hugo Lehuby.
«Ce n'est pas un blocus [...]. L'objectif, ce n'est pas de tout casser», a-t-il ajouté.

Hugo Lehuby a dit s'attendre à ce que les bateaux rentrent dans leurs ports d'attache d'ici la fin de la journée.

Cette manifestation survient alors que le Royaume-Uni a annoncé mercredi l'envoi de deux navires de patrouille de la Navy près de l'île anglo-normande, après que la France a laissé entendre qu'elle pourrait couper l'électricité alimentant l'île.

Un site Internet suivant le trafic maritime a noté jeudi matin la présence d'environ 25 navires battant pavillon français au large du port de Jersey, à Saint-Hélier.

Jersey se trouve à 23 kilomètres au large des côtes françaises et à 140 kilomètres au sud des côtes britanniques.

Île de Jersey

Le gouvernement local assure que l'île a délivré de nouveaux permis de pêche conformément aux conditions prévues dans l'accord commercial post-Brexit.

La France considère cependant que Jersey a délivré des licences avec des conditions imposées unilatéralement.

Gregory Guida, ministre assistant de Jersey en charge de l'Environnement, a accusé de son côté la France de réagir de manière «disproportionnée».

Sur France Inter, il s'est dit prêt à discuter directement avec les pêcheurs, assurant que ceux qui pêchaient l'an dernier continueraient de pêcher cette année.

Lire aussi:

Une personne vaccinée peut-elle être considérée comme cas contact?
Découverte d’un charnier au Canada: qui étaient ces enfants victimes de la mission civilisatrice imposée par l’Occident?
Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
Tags:
France, Royal Navy (Royaume-Uni), Royaume-Uni, marine, patrouilleur, patrouille
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook