Europe
URL courte
Par
202650
S'abonner

Accusé d’avoir entravé la vaccination en Europe, AstraZeneca a déclaré que les retards de livraison de vaccins n’étaient pas la cause première des problèmes, relate le Financial Times.

La lente progression des vaccinations de masse dans les pays européens n'est pas due à AstraZeneca, mais «à des investissements moins agressifs» par rapport à d’autres pays, a déclaré Pascal Soriot, directeur exécutif du groupe suédo-britannique, au journal Financial Times.

«Les États-Unis ont un taux de vaccination élevé, mais ils n'ont pas notre vaccin. Alors, si notre vaccin est le problème en Europe, dites-moi comment les États-Unis ont atteint un taux de vaccination si élevé?», a-t-il interrogé.

L’UE est déçue d’être à court de vaccins, alors que le Royaume-Uni ne l’est pas. M.Soriot rappelle que le gouvernement britannique s'est vu garantir la priorité dans l'approvisionnement en vaccins conformément à un accord qu’il avait conclu avec l'université d'Oxford en échange d'un investissement avant qu'AstraZeneca ne devienne son partenaire dans la production et la distribution du nouveau vaccin, écrit le Financial Times.

«Bien sûr, lorsque vous faites quelque chose en tant que gouvernement, vous ne le faites pas gratuitement. Ce que vous voulez en retour, et cela paraît juste, c’est une priorité», estime M.Soriot.

«Un verre à moitié vide ou à moitié plein»

Le 23 avril, la Commission européenne a intenté un procès contre AstraZeneca pour non-respect du contrat de livraisons de son vaccin anti-Covid Vaxzevria, ainsi que pour l’absence d’un plan «fiable» permettant de garantir les livraisons conformément aux délais prévus. Commentant cette décision, M.Soriot a déclaré:

«Vous pouvez voir un verre à moitié vide: nous avons livré moins que prévu en Europe. Vous pouvez voir un verre à moitié plein: nous avons livré plus de 400 millions de doses [dans le monde] et nous avons sauvé des dizaines de milliers de vies».

Retards de livraisons et contrat non renouvelé

AstraZeneca devait fournir 120 millions de doses au premier trimestre de 2021 et 180 millions au deuxième à l’Europe, mais n’en a livré que 40 millions, alors que 70 millions d'autres sont attendues d’ici fin juin.

Les groupes Pfizer et Moderna, qui ont aussi fait face à des problèmes de livraison en Europe au début de l’année, ont finalement respecté les délais. Le commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton, a alors imputé les retards de la vaccination au seul laboratoire AstraZeneca.

D’ailleurs, les lenteurs de la campagne de vaccination européenne pourraient aussi avoir d’autres raisons dont le manque de public, selon les données publiées fin avril par la plateforme Vite Ma Dose! éditée par CovidTracker.

En mai, au lendemain de l’annonce d'un nouveau contrat européen portant sur 1,8 milliard de doses avec Pfizer/BioNtech, M.Breton a déclaré que l’UE n’avait pas renouvelé celui signé avec AstraZeneca.

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Togo: surpris en train de profaner une tombe, un «féticheur» a été brûlé vif
Tags:
investissements, Vaxzevria, vaccin anti-Covid d'AstraZeneca/Oxford, AstraZeneca, vaccination, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook